Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Législatives 2017 : un député PS sur quatre renoncera à se représenter

Selon une enquête réalisée par FranceInfo, plus d'un quart des députés socialistes ne briguerait pas un nouveau mandat en 2017. Un abandon de poste qui s'explique par la peur d'une défaite sévère et par l'adoption de la loi sur le non-cumul des mandats.

Ils quittent le navire. D'après une enquête réalisée par FranceInfo et publiée, jeudi 5 janvier, environ un député sur cinq ne briguera pas un nouveau mandat aux élections législatives de juin 2017. Et quelle que soit la formation politique. 

486 députés sur 572 ont déjà pris leur décision. Dans le détail, 368 ont émis le souhait de briguer un nouveau mandat. Soit 64 %. Et 118 préfèrent passer la main. Soit 21%. Seuls 86 d'entre eux hésitent encore.

Dans les rangs du PS, les chiffres sont encore plus alarmants

Ces chiffres varient d'autant plus selon la formation politique. Côté PS, un député sur quatre ne briguera pas de nouveaux mandast. A savoir 79 sur les 288 que compte le groupe à l'Assemblée nationale. Et parmi ceux qui renoncent, il n'y a pas que des anciens du Palais Bourbon mais également de très jeunes députés. A l'image de Sébastien Pietrasanta - 39 ans - dans les Hauts-de-Seine ou Laurent Grandguillaune - 38 ans - en Côte-d'Or.

A droite, la défection n'est pas aussi importante. Seuls 24 députés du groupe Les Républicains ont annoncé qu'ils ne se représenteraient pas.

Les députés, partagés entre la peur de la défaite et la loi sur le non-cumul des mandats

Deux facteurs peuvent expliquer cette prise de décision radicale. D'un côté, la peur de la défaite domine dans le rang socialiste. Selon le député de Gironde, Gilles Savary, "s'il y avait une perspective de victoire, il y en aurait moins qui ne se représentent pas". 

Mais, il y a également la loi sur le non-cumul des mandats qui pèse sur leur décision. Elle entrera en vigueur à la prochaine législature. Parmi eux, le député-maire Les Républicains de Reims, Arnaud Robinet a annoncé qu'il quittera l'Assemblée en juin. A FranceInfo, il a déclaré: "je pense que cette loi est une erreur, mais François Fillon a décidé de ne pas revenir dessus. Je resterai donc maire de Reims".

Législatives 2017 : un député PS sur quatre renoncera à se représenter
Selon une enquête menée par FranceInfo, plus d'un quart des députés socialistes ont décidé de ne pas se représenter aux élections législatives / ©maxppp
Ajouter un commentaire