Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Lourdes : le FN diffuse des adresses où vivent des migrants, les autorités réagissent

Dans un communiqué de presse disponible sur Internet, le secrétaire départemental FN des Hautes-Pyrénées, Olivier Monteil, a donné des précisions sur les adresses à Lourdes qui logeraient des migrants. Le préfet, Béatrice Lagarde et le procureur, Eric Serfass, ont réagi dans un communiqué.

"Les autorités camouflent les 250 clandestins installés à Lourdes", voici comment s’intitule le communiqué de presse publié le 18 octobre dernier, par le secrétaire départemental FN des Hautes-Pyrénées, Olivier Monteil. Dans la suite du communiqué, celui qui est également conseiller régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées s’insurge : "Le black-out est total ! Qui informe la population sur le fait que désormais 250 "migrants", réfugiés douteux mais authentiques clandestins, qui sont logés dans Lourdes ?" Par la suite, Olivier Monteil donne des indications pour localiser les appartements ou seraient logés les migrants.

L’élu juge également scandaleux une note d’information destinée aux agents de police : "Il est demandé aux policiers, en cas d’intervention sur un site d’hébergement de "migrants" à Lourdes, de se contenter de rédiger une simple "main courante d’événement !" Pas de plainte donc ?"

Olivier Monteil donne des indications pour localiser les appartements où seraient logés les migrants

Des propos qui ont provoqué un vif émoi à Lourdes. La préfète des Hautes-Pyrénées, Béatrice Lagarde, et le procureur, Eric Serfass, ont vivement réagi. Dans un communiqué commun publié par La Dépêche, ils déclarent "le secrétaire départemental du Front national des Hautes-Pyrénées s'est livré à une campagne de désinformation sur l'accueil des demandeurs d'asile à Lourdes. La neutralité de l'action des services de l'État y est gravement mise en cause." Ils reviennent par la suite sur les chiffres évoqués par Olivier Monteil : "La ville de Lourdes accueille un Centre d'accueil des demandeurs d'asile (Cada) de 90 places gérés par l'opérateur France Terre d'asile et un hébergement d'urgence de 18 places. Ce sont donc au total 108 places qui sont consacrées à l'hébergement des demandeurs d'asile à Lourdes. »

Dans le communiqué, la préfète et le procureur déclarent que des suites seront données à cette affaire : "En diffusant la liste des adresses d'hébergement des demandeurs d'asile et les coordonnées de la directrice de cette structure, il a été porté une atteinte grave à la vie privée des personnes concernées. Il sera donné toutes suites judiciaires et, le cas échéant, disciplinaires, à ces faits intolérables." Concernant la note d’information destinée aux policiers, ils évoquent "une interprétation malveillante."

Marion ROUYER

Lourdes : le FN diffuse des adresses où vivent des migrants, les autorités réagissent
Olivier Monteil dévoile les adresses des migrants / ©Capture d'écran du communiqué de presse du FN
Ajouter un commentaire