Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Manuel Valls en Corse : "il n’y a pas de prisonnier politique"

Lundi 4 juillet marque la première visite de Manuel Valls en tant que Premier ministre en Corse. Un déplacement délicat où le dossier sensible de l’amnistie des "prisonniers politiques" sera abordé. Mais le chef du gouvernement a pris les devants. Dans un entretien accordé à Corse-Matin ce lundi, Manuel Valls affirme qu’il n’y a pas de "prisonniers politiques".

Mise au point.  Dans les colonnes de Corse- Matin, Manuel Valls s’est montré très clair. Pour l’Etat français, il n’y a pas de "prisonnier politique" corses. Le chef du gouvernement répondait ainsi à la lettre écrite la semaine dernière par Gilles Simeoni, le président du conseil exécutif de Corse. "Soyons précis sur les termes employés. Evitons de répandre des contre-vérités. Il n’y pas de prisonnier politique. Il n’y aura pas d’amnistie" répond Manuel Valls. Derrière cette bataille sémantique se cache les discussions autour du statut des prisonniers qualifiés de "politiques" par les indépendantistes et du principe de "rapprochement", c’est-à-dire l’incarcération des détenus corses sur l’île et non dans l’Hexagone. "Tout ce qui pouvait être fait a été fait" a ajouté le Premier ministre excluant tout rapprochement pour les assassins du préfet Erignac, incarcérés en région parisienne.

Manuel Valls attendu de pied ferme en Corse

Le Premier ministre se rend pour la première fois sur l’île de Beauté. En plus du dossier sur l’amnistie des "prisonniers politiques", Manuel Valls évoquera l’avenir de la Corse dirigée depuis décembre 2015 par les indépendantistes.  Au programme : le statut de la langue corse, la mise en place de la collectivité unique et la prolongation d’un programme d’aide économique. Des chantiers que le Premier ministre abordera dans un discours prononcé lundi midi devant l’Assemblée de Corse à Ajaccio. "Ce déplacement sera l’occasion de présenter les principales propositions du gouvernement issues des trois groupes de travail" a fait savoir Matignon. 

Manuel Valls en Corse :
Pour Manuel Valls, il n'y a pas de prisonniers politiques corses / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News