Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Manuel Valls : la primaire à gauche lui fait perdre l’appétit

Les dangers de la primaire à gauche minent Manuel Valls. Alors que le Premier ministre a confié ses inquiétudes au Journal du Dimanche de ce 18 septembre, l’hebdomadaire rapporte que le chef du gouvernement touche à peine à ses repas, visiblement trop anxieux pour manger.

Déprime électorale. La tenue d’une primaire à gauche mine Manuel Valls. D’autant plus que François Hollande, s’il se déclare effectivement candidat à sa réélection,  s’est dit prêt y participer. Dans le JDD de ce 18 septembre, le Premier ministre a partagé son anxiété. «  La primaire m’inquiète » déclare-t-il. Une angoisse qui se traduit par une perte de l’appétit. L’hebdomadaire dominical rapporte qu’après un échange tendu entre lui et Brice Hortefeux vendredi dernier au centre de recherche et de technologie Michelin près de Clermont-Ferrand,  Manuel Valls touche à peine au buffet proposé. « Lui qui depuis un an a fondu littéralement, avale deux tranches de carpaccio de bœuf et une cuillère d’œufs brouillés. ‘Assez pour tenir ? » on lui demande. ‘Ne vous inquiétez pas’ ».

Manuel Valls inquiet pour François Hollande

Alors qu’il se rendait en Auvergne le matin même en avion, le Premier ministre n’avait déjà pas pris de petit déjeuner. « Il est le seul à avoir refusé le petit déjeuner proposé par l’hôtesse, « seulement un café », il a dit, tendu comme un arc dès le petit matin » rapporte le JDD. « Je trouvais- et je trouve toujours que la primaire présente de nombreux risques pour un président de la République sortant. Et puis le calendrier n’est pas facile. Si on a des candidats partout hors de ce cadre, c’est la fracturation absolue, tout est cassé, il n’y a pas de dynamique » confie-t-il. Le chef du gouvernement semble résigné puisqu’il estime déjà que les chances de réélection de François Hollande tiennent du « miracle ». Alors que le président n’a pas encore officialisé sa candidature à l’élection présidentielle, pas sûr que Manuel Valls retrouve l’appétit de suite… 

Manuel Valls : la primaire à gauche lui fait perdre l’appétit
Inquiet par la primaire à gauche, Manuel Valls en perd l’appétit / ©maxppp
Réagissez à l'actu
Par mamdu44, le lundi 19 septembre à 11:44
et nous ? tu nous coupes l'apptit
4 ans qu'ils me coupent l'appétit cette droite PS
Ajouter un commentaire