Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Le meeting de rentrée de Manuel Valls menacé par la CGT

Lundi 29 août, le gouvernement, le Parti socialiste et les groupes parlementaires de la majorité doivent se réunir à Colomiers, près de Toulouse. Problème : la CGT demande l'annulation de ce meeting, Colomiers étant le village natale de Georges Séguy, l'ex-leader de la CGT décédé samedi 13 août 2016.

"Une provocation indécente" : ce sont les mots utilisés par Cédric Caubère, secrétaire général de la CGT de Haute-Garonne, pour qualifier la tenue du meeting de rentrée de Manuel Valls à Colomiers. Le gouvernement, le Parti socialiste et les groupes parlementaires de la majorité doivent se retrouver lundi 29 août dans cette commune près de Toulouse pour une journée de travail et de meeting. Manuel Valls, Stéphane Le Foll, Jean-Christophe Cambadélis ou encore Bruno Le Roux sont entre autres attendus à Colomiers. Un rassemblement que dénonce la CGT 31. Dans une lettre adressée au Premier ministre, le syndicat demande purement et simplement l'annulation de cette réunion.

Colomiers, la terre natale de Georges Séguy

Le problème pour le syndicat est que Colomiers est le village natal de Georges Séguy, secrétaire général de la CGT de 1967 à 1982. L'ex-leader du syndicat est décédé samedi 13 août à l'âge de 89 ans. La CGT considère que la venue du gouvernement est une profanation de la mémoire du défunt syndicaliste. "La CGT considère ce déplacement sur la terre natale de Georges Séguy comme une provocation indécente", écrit ainsi le syndicat. "Par respect pour la mémoire et le combat de Georges Séguy, nous appelons les élus de la majorité présidentielle à se garder de toute offense en n'assistant pas à cette réunion", peut-on également lire dans ce courrier adressé à Manuel Valls. Pour Cédric Caubère, "Georges Séguy était porteur de valeurs aux antipodes de celles du Premier ministre. Manuel Valls se réclame de Clémenceau, celui qui a fait tirer sur les mineurs de Carmaux plutôt que de Jaurès qui les a défendu". "Au vu de l'hommage rendu, on estime que celui-ci pourrait avoir la décence de choisir une autre destination pour son meeting et de nous laisser en paix", implore la CGT de la Haute-Garonne, qui menace "d'agir" si le meeting était maintenu. Après le décès de Georges Séguy, Manuel Valls avait "salué une grande figure du syndicalisme et des luttes sociales dans notre pays". Un hommage qui n'a pas convaincu le syndicat, principal opposant à la loi Travail finalement adoptée grâce à l'utilisation de l'article 49-3.

Le meeting de rentrée de Manuel Valls menacé par la CGT
La CGT s'insurge de la tenue d'un meeting de Manuel Valls à Colomiers (Haute-Garonne) / ©maxppp
Ajouter un commentaire