Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Nathalie Kosciusko-Morizet lance une pétition pour rendre le salafisme hors-la-loi

Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à la primaire de la droite et du centre, souhaite interdire le salafisme en France. La députée (LR) de l'Essonne a même lancé une pétition sur son site internet pour rendre le salafisme illégal.

C'est une des propositions phares de Nathalie Kosciusko-Morizet. La candidate à la primaire de la droite et du centre veut rendre le salafisme illégal en France. En écho à l'attentat de Nice, la députée (LR) de l'Essonne propose depuis deux semaines de voter une loi afin d'interdire le salafisme. Sur Europe 1 le 21 juillet, NKM expliquait qu'elle souhaite donner "une base solide à la fermeture des mosquées qui prêchent à la haine". "Les salafistes prêchent la supériorité des lois religieuses sur les lois de la République", affirme-t-elle, ajoutant qu'"ils prêchent la soumission de la femme". "Est-ce que ces choses sont compatibles avec la République ?" s'est-elle interrogé. Pour porter sa proposition, Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé une pétition sur son site internet de campagne.

Une pétition qui compte près de 10 000 signatures

Elle y écrit que le salafisme est "un terreau fertile" du terrorisme. Elle dénonce ainsi une "idéologie nihiliste qui prospère et conduit au meurtre" et qui diffuse "des contenus fanatisés sur les réseaux sociaux". La candidate à la primaire de la droite et du centre explique avoir "interpellé le Premier ministre pour lui demander d'interdire le salafisme sur notre sol". "Plutôt que d'agir, Manuel Valls a hélas préféré reculer", s'insurge celle qui se réjouissait il y a une semaine que Manuel Valls se montre "assez ouvert" à ses propositions. "J'ai décidé de déposer dès la rentrée au Parlement une proposition de loi pour déclarer le salafisme hors-la-loi et ainsi donner une base légale d'une part à la fermeture des mosquées et des moyens de propagande qui prêchent la haine, d'autre part à la mise hors d'état de nuire de ceux qui les animent", se justifie Nathalie Kosciusko-Morizet. Selon son site internet, la pétition compte à l'heure actuelle près de 10 000 signatures.

Nathalie Kosciusko-Morizet lance une pétition pour rendre le salafisme hors-la-loi
La candidate à la primaire de la droite veut rendre le salafisme illégal en France / ©maxppp
Ajouter un commentaire