Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Nicolas Sarkozy - Centrale nucléaire de Fessenheim : Pas de tsunami, pas de problème

Nicolas Sarkozy s’est ouvertement opposé à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin, ce mardi 3 mai. Pour appuyer son propos, le président du parti Les Républicains a ironisé sur l’absence de risque climatique en faisant référence à la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011.

Alors qu’on l’entendait peu ces dernières semaines, peut-être un peu abattu par les récents sondages qui lui promettent une défaite à la primaire de la droite et du centre en novembre, Nicolas Sarkozy s’illustre ces derniers jours à coup de petites phrases cinglantes dispersées de ci de là. Il y a quelques jours, il a qualifié les militants de Nuit Debout de ‘’gens qui n’ont rien dans le cerveau’’ qui viennent ‘’donner des leçons à la démocratie française’’. Aujourd’hui, mardi 3 mai, c’est une autre petite phrase lâchée au cours d’une mâtinée de travail du parti Les Républicains sur l’environnement, la mer et l’énergie qui fait parler d’elle. 

Tant qu’il n’y a pas de mer, il n’y a pas de risques

Nicolas Sarkozy, en pleine discussion sur le nucléaire, raille la volonté du gouvernement de fermer la centrale de Fessenheim. ‘’On a peur de quoi ? D’un tsunami sur le Rhin ?’’ lâche l’ex-président en référence à la catastrophe de Fukushima, au Japon. En 2011, un violent séisme a frappé l’archipel nippon, provoquant un puissant tsunami qui a endommagé la centrale nucléaire de Fukushima, entraînant une fuite radioactive. Le bilan fait état de 15 800 morts , de centaines de milliers de déplacés et, selon l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, une zone de près de 600km2 serait ‘’hautement polluée’’. Pas de quoi ironiser.

Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy s'oppose à la fermeture de Fessenheim / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News