Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Nicolas Sarkozy veut critiquer François Hollande et... dézingue son propre mandat

Nicolas Sarkozy a accordé une longue interview au quotidien Le Figaro le 8 mai dernier. En forme de futur programme électoral, le président du parti Les Républicains détaille ses propositions pour le prochain quinquennat et en profite pour dézinguer le mandat de François Hollande. Dommage pour Nicolas Sarkozy, en critiquant les décisions du président de la République, il a dézingué son propre mandat.

Dans un long entretien accordé au Figaro, Nicolas Sarkozy, président du parti Les Républicains et plus que probable candidat à la présidentielle de 2017 a détaillé ses propositions pour le prochain quinquennat. Parmi elles, une augmentation conséquente du budget de la Défense qu'il juge beaucoup trop bas depuis le début du mandat de François Hollande.  ''Je n'ai jamais vu un quinquennat aussi erratique dans le financement de la défense – marche arrière, avec trois années de baisses d'effectifs, puis marche avant, explique-t-il. ''Tout ce temps perdu pour aboutir en 2019 au format d'armée que nous avions prévu en 2009, soit 268 000 personnes.''

Pour redorer le blason de la Défense, Nicolas Sarkozy propose ''32 milliards d'euros cumulés supplémentaires sur l'ensemble du prochain quinquennat''. Ce que l'ancien président oublie de rappeler, c'est que c'est sous son mandat que le budget de la Défense a le plus baissé, comme le rapporte Les Décodeurs du Monde. Entre 2007 et 2012, le budget de la défense est passé de 38,1 à 32 milliards d'euros alors qu'il n'est descendu qu'à 31,4 milliards sous la présidence de François Hollande. Même constat lorsqu'il affirme qu'en 2016, le budget de la défense est plus bas que celui de l'Allemagne ''depuis 1945''. En réalité, si le budget est effectivement plus bas que celui de l'Allemagne, c'est le cas depuis 2010... Sous présidence Sarkozy donc.

Nicolas Sarkozy, les cadeaux électoraux et la réponse de François Hollande

L'ancien président, qui n'a encore officiellement déclaré sa candidature aux primaires de la droite et du centre semble pourtant en pleine campagne électorale. Jamais avare de remontrance à l'égard de François Hollande, il a également profité de son interview pour lancer à François Hollande une petite pique bien placée. ''Il vaudrait mieux réserver l'effort pour la sécurité des français plutôt que de multiplier en quelques semaines les milliards de dépenses de façon irresponsable'', lâche-t-il en référence aux dernières propositions du président de la République qui promet d'injecter près de 4 milliards d'euros dans l'emploi et la formation, la jeunesse, l'éducation.... Des ''cadeaux électoraux'' selon la droite.

Une sortie qui n'a pas fait rougir François Hollande qui a profité de l’inauguration de la halle bio de Rungis, lundi matin, pour glisser sans la nommer, une réponse aux propos de Nicolas Sarkozy. ''Comment peut-on faire un programme de réduction de dépenses de 100 milliards (proposé par Nicolas Sarkozy, ndlr) et en même temps ne cesser de promettre des augmentations de crédits ?''. François Hollande, qui n'est lui-même pas encore officiellement candidat à la prochaine élection présidentielle semble être lui aussi monté sur le ring de la campagne électorale. 

Nicolas Sarkozy
La gaffe de Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News