Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Piétonisation des voies sur berges : Anne Hidalgo continue le combat contre l’avis de l’enquête publique

La maire de Paris est bien décidée à aller au bout du combat et à piétonniser définitivement les berges de la Seine rive droite. Dans un communiqué de presse publié lundi 22 août, Anne Hidalgo déclare vouloir passer outre la décision de l’enquête publique.

Combat écologique. La circulation automobile est le cheval de bataille d'Anne Hidalgo depuis qu'elle est maire de Paris. Mais l'élue socialiste vient de connaître un de ses revers les plus cinglants. Les auteurs de l’enquête publique sur la piétonisation des berges rive droite ont rendu il y a quelques jours un avis défavorable alors que la fermeture définitive à la circulation de 3,3 kilomètres de voie entre le tunnel des Tuileries et le port de l’Arsenal doit intervenir début septembre, dans la continuité de l’opération Paris Plages. Anne Hidalgo ne compte pas en rester là. Dans un communiqué de presse publié lundi 22 août, la maire de Paris ne mâche pas ses mots. "Ces motivations résonnent comme un déni complet de l’urgence climatique, pourtant actée à Paris par tous les Etats du monde il y a moins d’un an" déclare-t-elle. "Elles ne tiennent pas non en plus en compte des motifs environnementaux, sanitaires, urbains et culturels qui sont pourtant à l’origine de ce projet de piétonisation."

Anne Hidalgo s’oppose fermement à l’avis de la Commission

 L’élue socialiste, qui affirme avoir l’adhésion des Parisiens sur ce projet, est bien décidée à aller au bout de son projet. "Aucune commission ne peut s’opposer ou paralyser l’expression démocratique, encore moins avec des arguments aussi insuffisantes que ceux présentés dans le rapport de la commission d’enquête." Anne Hidalgo fait savoir qu’elle ne suivra pas cet avis. "Je présenterai au prochain Conseil de Paris la délibération visant à valider définitivement cette étape décisive dans la lutte contre la pollution et pour la reconquête de leur fleuve pour les Parisiens" conclut-elle. L’édile de la capitale continue d’appliquer sa volonté de réduire le taux de pollution de la capitale. Depuis le 1er juillet dernier, les véhicules de plus de 19 ans, jugés trop polluants, sont interdits dans Paris

Piétonisation des voies sur berges : Anne Hidalgo continue le combat contre l’avis de l’enquête publique
Anne Hidalgo veut piétonniser les voies sur berge à tout prix / ©maxppp
Ajouter un commentaire