Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Pour Olivier Dartigolles, Manuel Valls c’est "le diviseur en chef"

Olivier Dartigolles, le porte-parole du parti communiste, ne mâche pas ses mots envers François Hollande et Manuel Valls. Invité ce matin du Talk-Le Figaro il qualifie le Premier ministre de "diviseur en chef", et surnomme le duo Hollande/Valls de "Dupond et Dupont"

Olivier Dartigolles a sévèrement jugé l’action de François Hollande et de son premier ministre ce lundi 24 octobre. Invité du Talk le Figaro, il a tenu à dire tout le mal qu’il pensait du quinquennat actuel et de son président de la République : "Je pense qu’il est resté le premier secrétaire du parti socialiste, je pense à la manière dont il s’est comporté, alors qu’il annonçait une présidence de l’exemplarité." Le porte-parole du parti communiste, un brin énervé, est également revenu sur la polémique provoquée par les confessions du chef de l’Etat aux journalistes du Monde : "Ça veut dire quoi devant deux journalistes, d’ouvrir le téléphone et de mettre l’écho pour discuter avec le premier ministre grec ?"

En meeting samedi soir à Tours, Manuel Valls s’est positionné en rassembleur de la gauche. Dans un discours apaisé, il a appelé ses ministres frondeurs à se réunir. Une démarche qu’Olivier Dartigolles juge avec sévérité : "Manuel Valls c’est quand même le diviseur en chef", avant de s’amuser à qualifier Manuel Valls et François Hollande de "Dupond et Dupont."

Olivier Dartigolles pense que Manuel Valls n’est pas "crédible"

Pour Olivier Dartigolles, Manuel Valls n’a certainement pas les qualités d’un rassembleur, et de citer : « Valls et les deux gauches irréconciliables » ou encore « l’utilisation brutale du 49.3 » Pour le porte-parole du parti communiste, « c’est lui (Manuel Valls) qui a pulvérisé (la gauche), à commencer par la majorité de gauche à l’Assemblée Nationale et le parti socialiste. » Une chose est certaine, pour Olivier Dartigolles, Manuel Valls ne pourra pas rassembler le parti socialiste : « Il n’est pas crédible pour aujourd’hui tenir ce discours."

Au sujet de la candidature possible de Ségolène Royal, dont le nom circule pour se présenter à la prochaine présidentielle si François Hollande renonce, Olivier Dartigolles n’a pas souhaité se prononcer : "Moi je ne veux pas rentrer dans ce casting", mais il a vivement souhaité que la gauche qui s’est opposée au gouvernement réagisse : "ce qui serait très bien, c’est que toute la gauche critique à ce fiasco, que toute la gauche qui s’est mobilisée contre la loi El-Khomri travaille, se réunisse, chemine pour aller vers une candidature commune, qui pourrait figurer et gagner." Un rêve qui semble pour le moment difficilement réalisable.

Marion ROUYER

Pour Olivier Dartigolles, Manuel Valls c’est
Le porte-parole du parti communiste était l’invité du Talk le Figaro ce matin / ©maxppp
Ajouter un commentaire