Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Primaire à gauche : après Gérard Filoche, Fabien Verdier assigne en justice les organisateurs

Après Gérard Filoche, c'est au tour de Fabien Verdier, l'autre candidat malheureux, d'annoncer son intention d'assigner en justice les organisateurs de la primaire à gauche, a-t-il fait savoir jeudi 22 décembre. Sa candidature n'avait pas été retenue en raison d'un nombre insuffisant de parrainages.

Le tout pour le tout. Tout comme Gérard Filoche, l'autre candidat évincé de la primaire à gauche Fabien Verdier a lui aussi décidé de se tourner vers les juges.  Il a ainsi assigné en justice les organisateurs du scrutin pour contester cette décision, a annoncé son avocat, jeudi 22 décembre.

L'audience se tiendra le 26 décembre prochain à 10 heures au tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Soit au même moment que le recours formé par l'ancien inspecteur du travail Gérard Filoche, écarté tout comme lui de la primaire. Il a donc assigné le Haute Autorité des primaires citoyennes (HAPC) et le Comité national d'organisation de la primaire (Cnop), dont le président n'est autre que Christophe Borgel.

Des soupçons de manipulation pèsent sur la primaire

La raison de la non-validation de sa candidature est le nombre insuffisant de parrainages. Or le candidat en revendique 18 sur les 15 obligatoires.Son porte-parole, Romain Blachier regrette d'"être obligé d'en arriver à ce point". Selon lui, "ce qui aurait dû être un processus démocratique et rassembleur afin de désigner le candidat de la gauche" a viré "à la mascarade sordide".

En effet, le PS n'a donné aucune explication à ce candidat malheureux. "On sait juste que les 18 parrainages présentés par nos soins, le PS n'en a validé que 9. Mais à ce jour, nous ne savons toujours pas pourquoi. Nous n'avons aucune possibilité de nous défendre sur le fond. Ce n'est pas sérieux", a expliqué le porte-parole de Fabien Verdier au magazine Marianne.

L'équipe de campagne attend à présent de la justice des réponses à leurs questions et pourquoi pas mettre à jour une éventuelle manipulation. "Pendant des semaines, Jean-Christophe Cambadélis et Christophe Borgel ont expliqué que leur idéal pour la primaire serait d'avoir une équipe de handball et comme par hasard, seuls 7 candidats sont sélectionnés", a relevé Romain Blachier.

Primaire à gauche : après Gérard Filoche, Fabien Verdier assigne en justice les organisateurs
Évincé tout comme Gérard Filoche, Fabien Verdier assigne en justice les organisateurs de la primaire à gauche. / ©maxppp
Ajouter un commentaire