Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Primaire à gauche : Pour Bruno Masure, Benoît Hamon ‘’prend les électeurs par le bon côté’’ (Exclu Vidéo)

L’ancien journaliste, aujourd’hui retiré de la vie médiatique, a accepté de répondre aux questions de Non Stop Politique à l’occasion de la sortie de son nouveau livre, Élysée Academy. En pleine primaire de la gauche, Bruno Masure avoue sa sympathie pour Benoît Hamon.

‘’Je l’aime bien’’, concède Bruno Masure lorsqu’on évoque avec lui ses très nombreux  tweets et retweets en faveur de Benoît Hamon. Le député des Yvelines, ancien ministre de l’Éducation, s’est lancé dans la primaire de la gauche au mois d’août, quelques jours à peine avant la déclaration officielle d’Arnaud Montebourg. Impolitesse ou tactique réussie, toujours est-il qu’aujourd’hui, Benoît Hamon apparaît comme un concurrent de plus en plus sérieux. Alors qu’il n’était considéré que comme le troisième homme de cette rencontre, loin derrière Arnaud Montebourg et Manuel Valls, l’ancien ministre a peu à peu réussi une remontée que beaucoup lui envie. Ce qui fait espérer à ses soutiens un destin ‘’à la Fillon’’.

En axant sa campagne sur le revenu universel d’existence, le 49.3 citoyen ou encore une réforme profonde du travail avec moins d’heures travaillées, Benoît Hamon a su séduire un électorat de gauche qui n’osait plus trop croire à de grandes réformes sociales. Le député des Yvelines, pourtant, partait de loin : méconnu du grand public, il accuse encore un ‘’déficit de notoriété’’, nous dit Bruno Masure. ‘’Lui a besoin de se faire connaître, les gens ne le connaissent pas’’, note l’écrivain.

‘’J’ai toujours pensé que c’était quelqu’un qui avait quelque chose’’

‘’Bon, il est chiant, peut-être un peu moins maintenant mais il était chiant’’, s’amuse Bruno Masure en se remmémorant sa première rencontre avec Benoît Hamon, il y a quinze ans de cela. ‘’Mais c’était très intéressant, s’empresse-t-il d’ajouter. C’est quelqu’un qui a une pensée très construite, il est sérieux pour ne pas dire chiant’’. Un sérieux qui lui a valu d’être le candidat à la primaire de la gauche le plus convainquant pour les sympathisants de son camp lors de son passage à l’Émission Politique de France 2.

‘’J’ai toujours pensé que c’était quelqu’un qui avait quelque chose, une pensée structurée’’, vante encore Bruno Masure qui avoue ‘’écouter attentivement ses interviews’’. Ce qui plaît à l’ancien journaliste, avant tout, c’est d’avoir l’impression de revenir ‘’au débat d’idées’’ avec Benoît Hamon. ‘’C’est quelqu’un qui ne fait pas de petite phrase, qui ne passe pas son temps à canarder ses copains ou les gens de droite. Il essaie, il n’est pas le seul heureusement, il prend les électeurs par le bon côté, en essayant de les grandir, de leur proposer des idées, de leur ouvrir l’esprit’’. Au point d’emporter la primaire ? Réponse les 22 et 29 janvier prochain.

Primaire à gauche : Valls toujours donné vainqueur, Hamon remonte fort
Pour Bruno Masure, Benoît Hamon a ''quelque chose'' de plus que les autres candidats / ©maxppp
Ajouter un commentaire