Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

Rachida Dati : ses tweets qui sèment le trouble sur l’affaire Pénélope Fillon

Juillet 2014 : Rachida Dati envoyait un tweet pour remettre en cause l’honnêteté de François Fillon "sur ses frais, ses collaborateurs". L'affaire Penelope Fillon mettant à mal la campagne de l’ancien Premier ministre, le tweet prend une autre dimension.

Après la mise en cause du Canard Enchaîné à propos des soupçons d'emploi fictif de Penelope Fillon, le candidat de la droite et du centre a dû prendre sa défense au 20 heures du journal de TF1. Pour lui, ces accusations sont fausses, il l’affirme, sa femme avait bien occupé un travail réel en tant qu'attachée parlementaire. Depuis, de nombreux éléments mettant en doute leur honnêteté refont surface. Certains paraissent même étrangement prémonitoires. Plusieurs tweets de Rachida Dati prennent une toute autre signification après les révélations du journal satirique.

 

  
"L’habit ne fait pas le moine. Que @francoisfillon soit transparent sur ses frais, ses collaborateurs et Force Républicaine !", avait écrit l’ancienne ministre de la Justice sur Twitter le 9 juillet 2014. Des propos qui peuvent sous-entendre que François Fillon dissimulerait certains faits concernant ses collaborateurs et l'association qui porte l'action politique de l’actuel candidat de la droite et du centre à l’élection présidentielle 2017. Aujourd’hui, le site internet de Force républicaine renvoie sur sa candidature. Dès que l’on souhaite accéder au site, la plateforme nous indique "Ce site n'est plus à jour. Découvrez Fillon2017.fr".

Les munitions de Rachida Dati

Au moment où le tweet avait été envoyé, Le Canard Enchaîné affirmait que l’UMP avait remboursé à Rachida Dati 9 000 euros de billets de train et 4 000 euros de billets d'avion. À l’époque, le parti devait faire face à une dette de 74,5 millions euros. "Si Fillon donne sa circo à NKM, ce sera la guerre, et, faites gaffe, j’ai des munitions, je vais lui pourrir sa campagne", avait menacé Rachida Dati. François Fillon lui avait refusé de lui succéder dans sa circonscription, au profit de Nathalie Kosciusko-Morizet. Interrogé sur le Penelope gate, l’ancien Premier ministre avait alors parlé d’une "boule puante" de campagne.

Coralie Deleplace

Depuis l'affaire Penelope Fillon, plusieurs tweets de Rachida Dati prennent une toute autre signification
Depuis l'affaire Penelope Fillon, plusieurs tweets de Rachida Dati prennent une toute autre signification
Ajouter un commentaire