Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Pas vu à la télé

Robert Ménard, bientôt jugé pour provocation à la haine

Le maire de Béziers Robert Ménard sera jugé le 8 mars prochain devant le tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la haine, pour avoir déclaré qu’il y avait trop d’enfants musulmans dans les écoles de sa ville.

Il aurait peut-être dû s’abstenir. Le maire de Béziers Robert Ménard sera jugé devant le tribunal correctionnel à Paris pour provocation à la haine, après avoir affirmé qu’il y avait trop d’enfants musulmans dans les écoles de sa ville.

"#rentréedesclasses : la preuve la plus éclatante du grand remplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe…". Puis, le 5 septembre sur la chaîne d’informations en continu LCI : "Dans une classe du centre-ville de chez-moi, 91% d’enfants musulmans. Evidement que c’est un problème. Il y a des seuils de tolérance…". C’est pour ces deux déclarations que le maire de Béziers sera jugé le 8 mars prochain, après avoir fait l’objet d’un renvoi en procès le 24 novembre dernier.

Pour l’édile,  « c’est factuel »

Le parquet de Paris avait été saisi par les associations antiracistes Licra et Mrap. Ces dernières visent le délit de provocation directe à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’un groupe de personnes en raison de son appartenance à une nation, une race, une ethnie ou une religion.

Pour l’élu proche du Front national, "il n’y a pas de discrimination pour personne" dans ces deux déclarations. "Je me suis contenté de décrire la situation dans ma ville", a-t-il réagi, avant d’ajouter : "cela n’a pas de valeur de jugement, c’est factuel, c’est ce que je peux constater".

Déjà en mai 2015, Robert Ménard avait provoqué un tollé en évoquant les "64.6%" d’élèves de confession musulmanes dans les écoles publiques de Béziers, une estimation faite à partir des "chiffres de la mairie".

Robert Ménard, bientôt jugé pour provocation à la haine
Pour avoir déclaré qu'il y avait trop d'enfants musulmans à Béziers, Robert Ménard sera jugé le 24 novembre prochain / ©maxppp
Ajouter un commentaire