Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Pas vu à la télé

La victoire de Benoit Hamon est-elle vraiment une surprise ?

En sortant en tête dimanche du premier tour de la primaire organisée par les PS et ses alliés, Benoît Hamon a créé la surprise. Certes, il a déjoué les pronostics, mais certains éléments auraient pu nous mettre la puce à l’oreille.

Crédité de 7 % dans les sondage en décembre dernier, Benoît Hamon est aujourd’hui à la tête du premier tour de la primaire de la gauche, avec 36,35 % des voix. Aucun sondage n’avait prédit un tel score, pourtant les signes étaient nombreux. Depuis plusieurs semaines déjà, un regain d’intérêt de la part des électeurs pour l’ancien ministre de l’Économie se faisait ressentir. Lors des meetings, les sympathisants étaient visiblement plus nombreux et le candidat était particulièrement attaqué par ses rivaux, notamment durant le troisième débat de la primaire de la Belle Alliance populaire. 

Durant sa campagne Benoît Hamon est parvenu a remporter l’adhésion de nombreux électeurs grâce à des idées novatrices dans le débat. Parmi ces propositions, on compte la transition écologique, avec la sortie du diesel à l’horizon 2025, ainsi que le revenu universel d’existence de 750 euros pour tout citoyen majeur. Cette dernière a d’ailleurs été la proposition la plus attaquée. Elle lui a ainsi permis d’être au centre du débat. Le dernier en date en est un très bon exemple, ce point de désaccord a cristallisé les discussions entre les sept candidats et a provoqué de vifs échanges. 

L'homme de la sobriété

Manuel Valls bénéficiait pourtant d’une plus grande audience, grâce notamment au nombre de ses abonnés sur ses comtes Facebook et Twitter. Mais celui qui a su le mieux maîtriser son image est bien Benoît Hamon. Plus calme, moins agressif et plus moderne, ce dernier a contrôlé son image médiatique sans trop en dévoiler. Il est d’ailleurs celui qui a refusé de participer à l’émission "Une ambition intime", présentée par Karine Le Marchand sur M6. "Il serait incohérent pour moi de reprocher à l'élection présidentielle d'ignorer les enjeux fondamentaux de notre pays tout en participant à ce qui s'apparente à un casting de l'homme providentiel. Ce chemin, celui de la sobriété, n'est pas celui de la facilité.", avait-il expliqué sur sa page Facebook. Une "sobriété" qui a semblé rapporter ses fruits. 


 

 

BENOIT HAMON PREMIER TOUR PRIMAIRE DE LA GAUCHE
Benoît Hamon arrive en tête lors du premier tour des primaires de gauche
Ajouter un commentaire