Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

À Berlin, Emmanuel Macron salue la politique pro-migrants d’Angela Merkel et s’attire les bravos de Daniel Cohn-Bendit

Emmanuel Macron était en visite à Berlin ce 10 janvier. Le candidat à l’élection présidentielle a salué la politique de la chancelière allemande Angela Merkel en matière d’accueil des réfugiés. Selon lui, l’Europe a le "devoir" d’accorder l’asile politique à ceux qui en font la demande.

Contrepied. Emmanuel Macron cultive sa différence avec le favori de la primaire de la gauche Manuel Valls. Alors que l’ancien Premier ministre et désormais candidat à l’élection présidentielle avait jugé en février 2016 que "la politique d’Angela Merkel d’ouverture des frontières" n’était "pas tenable dans la durée", Emmanuel Macron a pour sa part déclaré hier 10 janvier que l’accueil des réfugiés relève au contraire d’un "devoir" pour l’Europe.

Le fondateur d’En marche ! était en visite à Berlin dans le cadre de sa campagne pour l’élection présidentielle. Devant les journalistes, il a regretté que tous les pays n’aient pas adopté les mêmes mesures que l’Allemagne : "L'Europe n'a pas réagi comme elle aurait dû à ce moment-là. Pour les demandeurs d'asile qui obtiennent le statut de réfugié politique, c'est le devoir qui est le nôtre." Selon lui, "confondre les terroristes, avec les demandeurs d'asile, avec les réfugiés, toute forme de migrations, est une erreur morale, historique et politique profonde."

Daniel Cohn-Bendit salue son discours

Ce discours a valu à Emmanuel Macron quelques soutiens inattendus, et notamment celui de Daniel Cohn-Bendit, venu assister au discours de l’ancien ministre de l’Économie à l’université Humboldt. L’ex-eurodéputé écologiste était au premier rang dans l’assistance : "Il est le premier grand responsable français à dire : Oui, Angela Merkel a sauvé l'honneur de l'Europe en accueillant les réfugiés", a-t-il confié au Parisien. S’il ne parle pas encore de soutien officiel, Cohn-Bendit estime aussi auprès du quotidien qu’Emmanuel Macron "est le seul qui ait une chance de nous éviter un duel Marine Le Pen/François Fillon."

Emmanuel Macron aurait bien aimé rencontrer Angela Merkel pour parachever son déplacement en Allemagne, mais la chancelière a décliné. Ce 11 janvier il espère tout de même rencontrer le vice-chancelier social-démocrate Sigmar Gabriel pour conforter sa stature internationale.

À Berlin, Emmanuel Macron salue la politique pro-migrants d’Angela Merkel et s’attire les bravos de Daniel Cohn-Bendit
Lors de son déplacement à Berlin, Emmanuel Macron a salué la politique pro-migrants d'Angela Merkel / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News