Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Alain Juppé aurait brigué le poste de Premier ministre... de Nicolas Sarkozy

Un fantasme nommé Juppé, le nouveau livre d’Anna Cabana, journaliste au JDD, s’est intéressé de près aux relations qu’entretiennent Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Les bonnes feuilles, publiées dans l’hebdomadaire, révèlent, surprise, qu’Alain Juppé aurait bien repris sa place à Matignon… sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Qui l’eut cru ? La journaliste Anna Cabana, rédactrice en chef politique au JDD, sort le 26 octobre prochain un livre consacré à la carrière d’Alain Juppé, Un fantasme nommé Juppé. Les bonnes feuilles, publiées ce dimanche par le JDD, révèlent que le maire de Bordeaux aurait eu du mal à se contenter d’un poste, pourtant prestigieux, au ministère de la Défense lors de son retour au gouvernement, en 2010. Le maire de Bordeaux aurait en réalité convoité le siège de Premier ministre, qu’il avait déjà occupé sous Jacques Chirac de 1995 à 1997. ‘’L’homme que Nicolas Sarkozy fait re-revenir au gouvernement en novembre 2010, au poste de ministre de la Défense, parce qu’il a besoin de renfort, n’est qu’orgueil. D’ailleurs, Alain Juppé aurait voulu bien davantage que la Défense. Ce que nul n’a su – et même pas Sarkozy ! – c’est qu’il désirait secrètement… Matignon.’’, écrit la journaliste.

‘’Nicolas a la trouille’’

Finalement jamais nommé Premier ministre, Alain Juppé croit en connaître la raison : il fait peur à Nicolas Sarkozy, il lui ‘’fout la trouille’’. ‘’Nicolas a la trouille. Je lui fous la trouille. Il y a deux raisons pour lesquelles il ne me nommera pas Premier ministre. Primo, ça fait remake. Il pense que je n’ai pas une image assez positive. Secundo je lui fous la trouille’’. Tellement de trouille, ça fait beaucoup. Alain Juppé aura finalement dû se contenter d’un poste de ministre de la Défense, puis d’un poste de ministre des Affaires étrangères. Pas si mal. Largement en tête de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé entend bien jouer de cette ‘’trouille’’ pour faire vaciller l'ancien président. Face à ces révélations, il se pourrait aussi que Nicolas Sarkozy se serve de l’argument contre Alain Juppé. L’ancien Président n’hésite pas à rappeler, à longueur de meetings, que la plupart de ses concurrents ont été ses ministres et qu’ils se montraient alors nettement moins critiques. 

Alain Juppé - Nicolas Sarkozy
Alain Juppé aurait brigué le poste de Premier ministre en 2010 mais n'aurait pas été nommé parce qu'il ''fout la trouille'' à Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire