Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Alain Juppé aurait-il peur de François Hollande ?

Alain Juppé en meeting dans le Var, a appelé ses électeurs à ne pas sous-estimer l’actuel chef de l’Etat en vue de la prochaine présidentielle, selon BFMTV. Une déclaration étonnante, alors que même ses plus proches alliés ne semblent plus croire en lui.

Suffisamment rare pour être signalé. Hier, Alain Juppé était en meeting à La Garde dans le Var. Et forcément, le sujet de la présidence Hollande est à nouveau revenu sur le tapis. Le candidat à la primaire de la droite et du centre qui caracole en tête dans les sondages, se moque de celui qui peine à plaire aux Français : "un président qui pèse 4% dans les sondages", avant d’enfoncer le clou : "Il est vrai que nous vivons dans un monde d'intérêt négatif. Peut-être que ce sera bientôt moins 4%."

Mais bien conscient que les jeux sont loin d’être faits, Alain Juppé, selon nos confrères de BFMTV, tient tout de même à signaler : mais si "la gauche est déboussolée, n'a plus de chef, plus de candidat, plus de programme, elle peut toujours se ressaisir." Et de finalement, après avoir attaqué l’actuel locataire de l’Elysée, finir par louer ses qualités: "Ne sous-estimons pas François Hollande : il a du talent, il sait faire campagne, restons sur nos gardes."

Un discours plutôt positif au sujet du président de la République qui dénote, tant les éloges à son encontre sont rares ces dernières semaines. A écouter Alain Juppé, François Hollande serait donc un homme capable de surprendre. Il est vrai qu’en 2012, il avait créé la surprise, en étant élu au second tour face à Nicolas Sarkozy, alors qu’il se présentait à l’élection présidentielle pour la première fois et qu’il n’avait jamais été ministre de sa carrière. Au cours d’une longue course, et d'une campagne sans faute, il avait réussi à séduire les Français.

François Hollande aurait "du talent"

Alain Juppé a également tenu à ajouter : "Je n'ai pas envie d'avoir à choisir entre M. Hollande et Mme Le Pen, je ferai tout pour éviter cela". En écho à un propos tenu par son rival Nicolas Sarokzy qui annonçait qu’il voterait pour François Hollande s’il se retrouvait au second tour de la prochaine élection présidentielle face à Marine Le Pen. Depuis, le clan de Nicolas Sarkozy à réaffirmer la stratégie du ni-ni pour apaiser les électeurs.

Une déclaration rare du camp adverse qui provoque une brève éclaircie dans le ciel bien sombre de l’actuel chef de l’Etat. Depuis qu’il s’est confié aux journalistes du Monde dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça", les désaveux s'enchaînent au sein même de son propre camp.

 

 

Alain Juppé aurait-il peur de François Hollande ?
Le maire de Bordeaux a loué les qualités de l’actuel chef de l’Etat / ©maxppp
Ajouter un commentaire