Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Alain Juppé ‘’condamne’’ les propos de François Bayrou sur Nicolas Sarkozy

Alain Juppé n’a pas apprécié que François Bayrou menace de se présenter à l’élection présidentielle en cas de victoire de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite et du centre. Invité sur RTL ce matin, Alain Juppé recadre fermement le président du Modem.

Alain Juppé sait qu’il peut compter sur le soutien de François Bayrou dans sa campagne pour remporter la primaire de la droite et du centre. Farouche opposant de Nicolas Sarkozy, à qui il reproche notamment d’avoir supprimé les polices de proximité, le président du Modem roule pour le maire de Bordeaux. Toutefois, dans le cas d’une défaite d’Alain Juppé à la primaire, François Bayrou n’exclut pas de se présenter à l’élection présidentielle pour contrer Nicolas Sarkozy. Fidèle aux règles de la primaire qui veulent que le candidat plébiscité par les sympathisants soit soutenu par les perdants, Alain Juppé n’apprécie que modérément la menace de François Bayrou. ‘’Je condamne ce type de déclaration, tonne-t-il sur RTL ce matin. Moi je jouerais à fond la règle du jeu, si les primaires se passent bien, si elles sont transparentes comme je l’espère et comme je le crois, je soutiendrais celui qui gagnera.’’

Alain Juppé appelle au rassemblement

Malgré leurs divergences d’opinions, notamment sur les questions d'identité et de laïcité, le maire de Bordeaux assure qu’il est prêt à soutenir Nicolas Sarkozy en cas de défaite. Alain Juppé veut que le rassemblement de la France soit la priorité de la campagne de la primaire de la droite et du centre, puis de la présidentielle. ‘’Si pour rassembler la France on commence à excommunier tel ou tel, eh bien on est mal barrés’’, s’agace le maire de Bordeaux. Il ajoute qu’il refuse de mener ‘’une campagne de revanche et de vengeance’’ et qu’il acceptera ‘’le soutien de tous ceux qui adhèrent à [son] projet France’’. Y compris celui de Nicolas Sarkozy, qui devra montrer la même détermination à le soutenir en cas de défaite. Car après tout, Alain Juppé en est persuadé, le vainqueur de la primaire, ce sera lui.

Alain Juppé - François Bayrou
Alain Juppé ''condamne'' François Bayrou qui menace de se présenter si Nicolas Sarkozy gagne la primaire de la droite et du centre / ©maxppp
Ajouter un commentaire