Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Alain Juppé moque l’hypocrisie de Nicolas Sarkozy sur la participation des électeurs de gauche

Invité sur Europe 1 ce lundi, Alain Juppé s’est une nouvelle fois défendu de faire participer les électeurs de gauche à la primaire de la droite et du centre. Pour le maire de Bordeaux, il est hors de question de fermer la porte gauche aux électeurs alors que Nicolas Sarkozy, de son côté, a ouvert grand la porte aux sympathisants du Front national.

Le candidat à la primaire de la droite et du centre devance de 12 points son principal concurrent, Nicolas Sarkozy, selon un sondage Ipsos pour le Parisien. Un avantage que le maire de Bordeaux doit, en partie, aux centristes, ralliés en masse à Alain Juppé mais aussi aux électeurs de gauche prêts à voter à la primaire. Avantage s’il en est, la popularité d’Alain Juppé lui vaut également les critiques les plus virulentes dans son propre camp. Nicolas Sarkozy le premier fustige la volonté du maire de Bordeaux de permettre aux sympathisants de gauche d’élire le candidat de la droite. Alors même qu’il compte sur une campagne clivante très à droite pour rallier les voix des électeurs du Front national. Une hypocrisie que ne se prive pas de lui rappeler Alain Juppé. ‘’Nous avons voulu des primaires ouvertes, il faut l’assumer. Je vois que Nicolas Sarkozy fait mieux que moi dans l’électorat du Front national, alors va-t-on interdire là aussi l’ouverture de la primaire ?’’, ironise-t-il.

‘’Les déçus du hollandisme sont souvent des déçus du sarkozysme’’

Et le maire de Bordeaux de rappeler que s’il est le favori des sondages, Nicolas Sarkozy ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Selon Alain Juppé, ‘’ce sont souvent des déçus du sarkozysme qui ont voté Hollande en 2012 et qui aujourd’hui nous revienne (…) On va avoir besoin de rassembler largement les Français. Je ne vais pas dire aux Français qui veulent voter pour moi : allez vous faire voir !’’. Alain Juppé croit même pointer une certaine panique dans le clan sarkozsyte. ‘’Pourquoi a-t-on peur de ces primaires, c’est incroyable ! (…) Moi, je n’ai pas peur du suffrage universel. Je n’ai pas peur des électeurs qui adhèrent aux valeurs de la droite et du centre’’. Quand bien même les électeurs de gauche ne viendraient pas voter à la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé est encore désigné vainqueur au second tour. Avec 62% des voix contre 39% pour l’ancien président, il faudra à Nicolas Sarkozy bien plus que des électeurs du front national pour l’emporter. 

Alain Juppé prévient Nicolas Sarkozy:
Alain Juppé moque l'hypocrisie de Nicolas Sarkozy qui compte sur les voix du FN mais refuse que des électeurs de gauche participent à la primaire / ©maxppp
Ajouter un commentaire