Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Alain Juppé répond à Nicolas Sarkozy et tente de calmer je jeu (vidéo)

Et si les sondages mentaient ? Et si le maire de Bordeaux s’essoufflait en bout de course ? Et si Alain Juppé, pourtant donné favori, échouait tout près du but comme l’a fait en son temps Edouard Balladur ? Invité au micro de Guillaume Durand sur Radio Classique mercredi 18 mai, le candidat à la primaire de la droite et du centre a balayé cette hypothèse d’un revers de main. Décryptage signé Non Stop Politique.

Le maire de Bordeaux ne redoute-il pas un bis repetita de l’élection présidentielle de 1995 qui avait vu Edouard Balladur arriver troisième alors qu’il était favori des sondages ? C’est la question qu’a posé Guillaume Durand ce matin à l’élu Les Républicains rappelant au passage que Nicolas Sarkozy racontait qu’"Alain Juppé au fond c’est Balladur". "Etes-vous un Balladur 2, un homme qui caracole en tête des sondages et qui va s’effondrer ?" Loin de se laisser démonter, Alain Juppé a répondu avec l’assurance qu’on lui connait, taclant au passage le président du parti. "Nicolas Sarkozy connait bien Edouard Balladur puisqu’il a fait sa campagne, donc il sait de quoi il parle. J’ai beaucoup de respect pour Edouard Balladur qui est une figure politique. Je rappellerai simplement que dans ma vie, j’ai fait une vingtaine de campagnes électorales, je n’en ai perdu que deux" note l’homme politique.

"Je n’ai que deux adversaires politiques"

Si l’animosité entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy est loin d’être un secret de polichinelle, le maire de Bordeaux assure que l’ancien président de la République et les autres candidats à la primaire de la droite et du centre sont simplement ces concurrents et que ces tacles font le jeu de la compétition. "Je n’ai que deux adversaires politiques : le Front National – dont le programme nous amènerait dans le mur- et le pouvoir actuel qui est en déliquescence" rappelle Alain Juppé. 

Alain Juppé favori de la présidentielle 2017 : peut-il tout perdre ?
Alain Juppé se voit déjà gagner la Primaire. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
A lire aussi
Breaking News