Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Alain Juppé : Valérie Pécresse justifie le mauvais score du candidat à la primaire

Le premier tour de la primaire de la droite et du centre a été marqué par la victoire écrasante de François Fillon. Le soutien d'Alain Juppé, Valérie Pécresse, a tenté sur France Inter de sauver son candidat.

Valérie Pécresse soutenait l'ancien premier ministre François Fillon, elle a pourtant changé d'avis il y a quelques semaines pour Alain Juppé. Le 1er novembre 2016, la présidente du conseil régional d'île-de-France avait confirmé son ralliement au maire de Bordeaux alors qu'il était favori dans les sondages. Valérie Pécresse était l'invitée de France Inter ce 21 novembre. Accusée par d'avoir trahie François Fillon, Valérie Pécresse a annoncé : "vous plaisantez, j'ai fait un choix en conviction, en regardant les projets. Et j'assume me sentir plus proche du projet d'Alain Juppé".

"Il faut rassembler" avec Alain Juppé

"Pour réussir les réformes, il faut rassembler" selon Valérie Pécresse, qui salue la volonté d'Alain Juppé de réformer le pays par ordonnances. "La France de 2017 n'est plus celle de 2007 ni de 2012 : on est resté sur des débats qui sont les mêmes depuis 2007, et les Français en ont assez", s'est-elle exprimée au micro de France Inter. "La réforme, on la réussira en emmenant le maximum de Français avec nous, et Alain Juppé montre la voie d'un rassemblement. Dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy, j'aurais voulu aller plus loin dans la réforme des universités.

Pour expliquer le mauvais résultat de son candidat, l'ancienne ministre a affirmé qu'Alain Juppé était victime d'une "campagne nauséabonde de diffamation à son encontre sur ses relations avec l'islamisme". On a reproché à Alain Juppé des compromissions avec l'islamisme. Alain Juppé n'a aucun relation avec l'islamisme, au contraire il mène une lutte "sans merci contre le terrorisme".

Tacle à Nicolas Sarkozy

Pour Valérie Pécresse, "Nicolas Sarkozy n'a pas réussi à renouer des liens avec les Français, il n'a pas su amener de solution nouvelle", a-t-elle déclaré. Les Français ne veulent plus de personnes qui changent d'avis et préfèrent ceux qui parlent peut-être moins fort, mais agissent plus fort."

Alain Juppé : Valérie Pécresse justifie le mauvais score du candidat à la primaire
Le premier tour de la primaire de la droite et du centre a été marqué par la victoire écrasante de François Fillon. / ©maxppp
Ajouter un commentaire