Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Arnaud Montebourg candidat : Jean-Marie Le Guen prend la défense de François Hollande

La candidature d’Arnaud Montebourg à la présidence de la République fait grincer des dents à gauche surtout quand l’ancien ministre socialiste critique ouvertement le bilan de François Hollande pour justifier son ambition. Invité de "Les 4 vérités" sur France 2 ce lundi 22 août, Jean-Marie Le Guen s’est montré sévère à l’égard d’Arnaud Montebourg tout en prenant la défense du président de la République.

Propos peu amènes. C’était un secret de polichinelle, c’est désormais officiel. Arnaud Montebourg est candidat à la présidence de la République. Hier, dimanche 21 août, lors d’un long discours tenu à Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire), l’ancien ministre du Redressement Productif a levé le voile sur ses ambitions sans préciser s’il comptait passer par la primaire à gauche. Pour justifier sa candidature, Arnaud Montebourg a fustigé le bilan de François Hollande estimant que celui-ci "n’est pas défendable".  Celui qui peut compter sur le soutien discret d’Aurélie Filippetti n’a pas mâché ses mots à l’égard du chef de l’Etat. Un discours qui est mal passé chez certains partisans du chef de l’Etat. Invité sur le plateau de l’émission "Les 4 vérités" ce lundi 22 août, Jean-Marie Le Guen souligne la "violence des propos" d’Arnaud Montebourg, leur "outrance" à l’égard de François Hollande. "Lorsqu’on a été membre de ce gouvernement  (…), on peut s’exprimer sans être dans l’outrance et la caricature" ajoute-t-il.  

Jean-Marie Le Guen sévère à l’égard d’Arnaud Montebourg

Revenant sur les critiques d’Arnaud Montebourg à l’encontre du président de la République, Jean-Marie Le Guen se montre dubitatif. "Il n’a pas l’intention de la défendre, ce qui est d’ailleurs problématique.  Comment pourrait-il aller lui-même devant les électeurs alors qu’il a été un des artisans de la désignation de François Hollande (..) ?" continue le Secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement qui se moquait des frondeurs la semaine dernière.  Si l’élu socialiste comprend la démarche d’Arnaud Montebourg, il dénonce ses critiques envers le chef de l’Etat. "Arnaud Montebourg a des choses à dire (…), je constate qu’il prend toujours le chemin de la radicalisation, de l’outrance" constate-t-il arguant que l’ancien avocat utilise des mots "qui sont là pour blesser, qui sont faciles". Trois anciens ministres défient François Hollande. Outre Arnaud Montebourg, Benoit Hamon et Cécile Duflot se sont déclarés candidats à la primaire ouverte de la gauche. Une configuration inédite jusque-là dans la Vème République. 

Arnaud Montebourg candidat : Jean-Marie Le Guen prend la défense de François Hollande
Jean-Marie Le Guen fustige Arnaud Montebourg / ©maxppp
Ajouter un commentaire