Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Arnaud Montebourg s’attaque à Emmanuel Macron, le "candidat des médias"

Dans les 4 Vérités sur France 2, Arnaud Montebourg s’agace de ce qu’Emmanuel Macron concentre sur lui toute l’attention médiatique. Pour le candidat à la primaire de la gauche, le patron d’En Marche ! a été adoubé par les médias et cela pose un problème démocratique.

Jaloux, Arnaud Montebourg ? Interrogé ce 16 novembre dans les 4 Vérités sur France 2, le candidat à la primaire de la gauche était appelé à réagir à l’officialisation de la candidature d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle, qui doit intervenir dans le courant de la matinée. "J’ignore qui est Emmanuel Macron, quelles sont ses orientations, a-t-il répondu. Lui-même se définit comme ni droite ni gauche, pour moi il est un peu comme monsieur X."

L’ancien ministre du Redressement productif de Manuel Valls a estimé que le fondateur d’En Marche ! est le "candidat des médias", et qu’il "reste à démontrer qu’il a des propositions pour transformer le pays."

Mauvaise foi ?

Selon Arnaud Montebourg, Emmanuel Macron enchaîne les Unes des magazines "sans avoir fait une seule proposition" – en quoi il ignore ostensiblement les quelques idées phares lancées par Macron telles que l’adaptation de la durée du travail en fonction de l’âge, le droit au chômage en cas de démission ou la nationalisation de l’Unedic.

Merci la presse régionale

Pour le chantre du made in France, Emmanuel Macron bénéficie surtout beaucoup trop de l’intérêt médiatique. Il regrette que sa propre candidature ne capte pas autant la lumière, à tout le moins dans les rédactions parisiennes : "Les salles sont pleines, seule la presse régionale s’intéresse à ma candidature, pas la presse nationale. Quelques organes de presse décident de s’emparer des choix politiques, il y a d’ailleurs des arrière-pensées parce qu’il y a des actionnaires derrière ces médias et ça pose le problème de la liberté de choix dans une démocratie."

Il n'est pas sûr que le ramdam médiatique autour de l'officialisation de la candidature d'Emmanuel Macron fasse changer d'avis Arnaud Montebourg dans les prochains jours.

Arnaud Montebourg s’attaque à Emmanuel Macron, le
Pour Arnaud Montebourg, Emmanuel Macron est surtout "le candidat des médias" / ©France 2
Ajouter un commentaire