Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Arnaud Montebourg : si François Hollande se présente "nous risquons un 21 avril puissance 20"

Officiellement candidat à l’élection présidentielle de 2017, Arnaud Montebourg ne rate pas une occasion de critiquer François Hollande. Invité sur BFMTV ce mardi 23 août, le frondeur socialiste a mis en garde sur le risque encouru si François Hollande se représentait.

Avertissement. Depuis qu’il s’est officiellement déclaré dimanche 21 août candidat à l’élection présidentielle de 2017, Arnaud Montebourg fait le tour des médias. L’ancien ministre du Redressement productif était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi 23 août sur BFMTV. Le socialiste a critiqué une fois de plus le bilan de François Hollande, son sujet de prédilection pour justifier sa campagne. Arnaud Montebourg n’y est pas allé de main morte établissant un parallèle entre l’hypothétique candidature du chef de l’Etat et la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l’élection présidentielle de 2002. Le candidat estime que si François Hollande se représente "nous risquons un 21 avril puissance 20".  Arnaud Montebourg a indiqué également qu’on "ne pouvait pas battre Nicolas Sarkozy avec la faiblesse issue d’un bilan quinquennal aussi négatif".

Arnaud Montebourg tire à boulets rouges sur François Hollande

Depuis que le frondeur socialiste a officialisé sa candidature à l’élection présidentielle de 2017 lors de son traditionnel rassemblement de Frangy-en-Bresse, Arnaud Montebourg ne rate pas une occasion de critiquer avec virulence François Hollande. Au point de s’attirer les foudres des partisans du chef de l’Etat. Jean-Marie Le Geun a ainsi dénoncé "l’outrance et la caricature" d’’Arnaud Montebourg sur France 2 lundi 22 août. Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, a averti l’ancien ministre qu’il ne fallait pas "tomber dans l’abaissement productif" mais bien "rester dans le redressement productif " lors du point presse du Conseil des ministres. 

Arnaud Montebourg et Jean-Luc Mélenchon
Arnaud Montebourg estime que la candidature de François Hollande serait risquée / ©(c) Maxppp
Ajouter un commentaire