Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Arnaud Montebourg soupçonne Nicolas Sarkozy de briguer un second mandat pour bénéficier de l'immunité présidentielle

Arnaud Montebourg soupçonne Nicolas Sarkozy de briguer un second mandat uniquement pour bénéficier d’une immunité présidentielle. Immunité qui serait bien utile à l’ancien chef de l’État empêtrés dans plusieurs affaires judiciaires.

Invité sur France Inter ce lundi, Arnaud Montebourg suggère que le retour de Nicolas Sarkozy n’a rien à voir une ambition politique. Pas plus que d’un désir de redresser le pays. Interrogé sur l’affaire Bygmalion, pour laquelle Nicolas Sarkozy a été renvoyé en correctionnelle début septembre pour ''financement illégal de campagne'', Arnaud Montebourg n’hésite pas à faire le rapprochement entre le retour sur le devant de la scène politique de l’ancien chef de l’État et la multiplication de ses ennuis judiciaires. ‘’Nous pouvons parfaitement soupçonner Nicolas Sarkozy de briguer un mandat pour se mettre à l’abri des foudres de la justice qui semble-t-il, sont sur le point de se déchaîner’’, lâche-t-il sans détour. Pour Arnaud Montebourg, la démarche politique de l’ex-chef de l'État n’est rien de plus qu’un moyen d’éviter procès, et prison. ‘’Cet homme cherche finalement l’abri de l’immunité présidentielle et j’ai cru comprendre que la France méritait mieux que ça’’, lance-t-il encore.

Nicolas Sarkozy empêtré dans plusieurs affaires judiciaires

Arnaud Montebourg n’est pas le seul, à gauche comme à droite, à considérer qu’avec plusieurs mises en examen à son actif, Nicolas Sarkozy n’est pas en capacité de briguer un second mandat. Lors de son discours de rentrée à Sablé-sur-Sarthe, François Fillon ne s'est pas privé d'attaquer l'ancien chef de l'État sur ses nombreuses mises en examens. ''Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ?'', a-t-il lancé. Nicolas Sarkozy a beau clamer qu'il s'agit d'une ''honteuse manipulation'', ses déboires judiciaires viennent assombrir ses envies de reconquête de l'Elysée. Outre l’affaire Bygmalion, l’ancien chef de l’État doit notamment prouver son innocence dans l’affaire dite ‘’des écoutes’’. Nicolas Sarkozy est soupçonné d’avoir tenté, dans le cadre de l'affaire Bettencourt, d’obtenir grâce à son avocat Thierry Herzog, des informations confidentielles de la part d’un haut magistrat. Ce que ses adversaires à la primaire de la droite et du centre ne se priveront certainement pas de lui rappeler. 

Arnaud Montebourg - Nicolas Sarkozy
Arnaud Montebourg soupçonne Nicolas Sarkozy de briguer un second mandat pour éviter la justice / ©maxppp
Ajouter un commentaire