Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Benoist Apparu promet ‘’n’avoir rien négocié’’ avec Alain Juppé ‘’Je ne me vois pas à Matignon’’

Aux côtés d’Alain Juppé depuis plus de 25 ans, Benoist Apparu assure que le maire de Bordeaux ne lui a rien promis en cas de victoire. S’il assure ne pas viser Matignon, un siège de ministre en revanche…

Il est le porte-parole d’Alain Juppé et son soutien indéfectible depuis plus de 25 ans. Benoist Apparu est de tous les combats politiques du maire de Bordeaux et plus que jamais à ses côtés dans sa course à la primaire de la droite et du centre. En politique, le soutien se monnaie parfois très cher : portefeuilles de ministre, investitures, … C’est d’ailleurs ce genre d’arrangements que soupçonne Nicolas Sarkozy après le ralliement de François Bayrou à Alain Juppé.

Pourtant, Benoist Apparu l’assure, s’il soutient M. Juppé c’est par force de convictions. ‘’On n’a rien négocié, martèle-t-il. Vous avez une formule, qui est celle d’Hervé Mariton, qui n’était pas un juppéiste de la première heure (…) qui a dit quoi ? ‘Je soutiens celui qui m’a le moins promis’’, avance-t-il. ‘’Je sais que tout le monde a un regard sur les hommes politiques et sur la vie politique qui est cynique : on est des salauds, des vendus, des gens qui ne vivons que pour notre intérêt personnel. Il peut y avoir aussi de l’engagement sincère, loyal (…) parce qu’on est sûr que cette personne victorieuse fera le bon boulot pour le pays.’’

Exit Matignon, place à un ministère ?

Force de convictions alors, vraiment ? Oui, vraiment dit-il. Et peu importe que ce soit Valérie Pécresse qui soit plébiscitée pour s’installer dans le fauteuil de Premier ministre, alors que son soutien, lui, est très récent. ‘’On n’est pas dans cette compétition-là. (…) Sincèrement, quand je me regarde dans la glace aujourd’hui, je ne me vois pas à Matignon. Parce que je pense qu’il faut une autre expérience que celle que j’ai eu, qu’il faut des portefeuilles ministériels pour progresser dans la vie et viser tout de suite, quand on a été secrétaire d’État, viser tout de suite Matignon ça  me paraît hors-jeu’’. Si rien n’a été négocié, un portefeuille ministériel, comme ça, en passant histoire de se faire une expérience significative pour accéder à Matignon plus tard, pourquoi pas ?

Aujourd’hui, les politiques ne coupent pas à la question sur la dernière sortie polémique de Nicolas Sarkozy. En meeting à Neuilly-sur-Seine lundi soir, l’ancien président propose ‘’une double ration de frites’’ à la place des menus de substitutions dans les cantines scolaires. ‘’Je ne suis pas sûr que la République se définisse par des tranches de jambon, pour ce qui me concerne. Et je ne suis pas sûr non plus que ce sujet-là soit à la hauteur de la présidentielle, et encore moins la façon dont on le traite’’. Voilà qui est dit.

Benoist Apparu et Alain Juppé
Benoist Apparu assure qu'Alain Juppé ne lui a rien promis / ©maxppp
Ajouter un commentaire