Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Benoît Hamon candidat à la présidentielle : Yannick Jadot refuse de se retirer

Après la victoire de Benoît Hamon dans la primaire de la gauche, Yannick Jadot a annoncé qu’il maintenait sa candidature à l’élection présidentielle. Le candidat d’Europe Écologie Les Verts a annoncé avoir recueilli plus de 350 parrainages sur les 500 nécessaires.

"Il y aura un bulletin Jadot." Invité de RMC/BFM TV ce 30 janvier, Yannick Jadot a lancé cette affirmation comme un défi après que Benoît Hamon, vainqueur hier de la primaire de la gauche, l’a invité à se rallier, lui et Jean-Luc Mélenchon. Le candidat d’Europe Écologie Les Verts (EELV) n’a pas l’intention de se retirer alors même que le positionnement ouvertement écologiste de Benoît Hamon séduit une large frange des écologistes, de Nicolas Hulot à Cécile Duflot, et que sa candidature ne décolle pas dans les intentions de vote – il ne dépasse pas les 2 %.

Mais Yannick Jadot ne ferme pas pour autant la porte au nouveau champion de La Belle alliance populaire. Il a d’ailleurs salué sa victoire face à Manuel Valls : "En tant que candidat écologiste qui veut que le débat écologiste s’ouvre large en France", c’est une "excellente nouvelle", a-t-il déclaré.

Plus de 350 parrainages revendiqués

Mais l’enthousiasme s’arrête là. Yannick Jadot met dans la balance les plus de 350 signatures qu’il affirme avoir déjà recueillies. "Il y en a 10 à 15 qui rentrent par jour. Il y aura un bulletin Jadot", a-t-il assuré face à Jean-Jacques Bourdin. Manière de dire à Benoît Hamon qu’il a des billes pour négocier et que son ralliement ne se fera que sous conditions. Le candidat EELV en a fixé une très claire : Benoît Hamon doit couper les ponts avec le Parti socialiste : "Si Benoît Hamon est prêt à s'émanciper d'un Parti socialiste qui n'a jamais fait sa conversion écologiste (…), si Benoît Hamon est prêt à cette grande aventure, moi je militerais y compris au sein de ma formation politique pour que nous nous lancions aussi dans cette grande aventure de l'écologie et du social, et après on discutera."

Yannick Jadot ne veut pas entendre parler d’un "compromis avec Manuels Valls, Jean-Marie Le Guen, Stéphane Le Foll, tous ceux qui malheureusement dans ce quinquennat ont organisé un énorme gâchis." "Je propose à Hamon de prendre le large, loin des appareils. Là seulement nous pourrons créer une dynamique autour du projet écologiste", a-t-il encore ajouté avant de reconnaître que Benoît Hamon ne l’avait pas appelé hier soir.

Benoît Hamon candidat à la présidentielle : Yannick Jadot refuse de se retirer
Yannick Jadot refuse de se rallier à Benoît Hamon et annonce avoir recueilli plus de 350 parrainages / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News