Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Bruno Le Maire rappelle qu’il est candidat pour être Président, pas ministre

Bruno Le Maire est le troisième homme de la primaire de la droite et du centre, à égalité avec François Fillon. Bien loin derrière Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, il reste convaincu de ses chances de victoire. Sur le plateau de C à Vous, il a réaffirmé qu’il ne vise rien de moins que l’Élysée.

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas reprocher à Bruno Le Maire, c’est sa détermination. Le député de l’Eure, candidat à la primaire de la droite et du centre, continue de croire dur comme fer à ses chances de victoire malgré les sondages qui le placent en éternel troisième homme. Dans une élection, il est rare que les candidats affichent leur intention de perdre, il faut bien l’avouer, mais il y a chez Bruno Le Maire un acharnement certain.

Invité sur le plateau de C à Vous ce lundi soir, une question d’Anne-Sophie Lapix a eu vite fait de réveiller la détermination du candidat. Interrogé sur la possibilité d’obtenir, à l’avenir, un ministère important, voire même le siège de Premier ministre, Bruno Le Maire bondit. ‘’J’ai déjà eu un ministère important, c’est pas ça mon rêve. (…) C’est pas du tout le sens de ma démarche et de ma candidature à la primaire, moi je souhaite être Président de la République.’’

Si j’avais voulu être ministre…

Le candidat en veut pour preuve ses très nombreux déplacements à travers toute la France (plus d’une centaine en 6 mois). ‘’Ça fait quatre ans que je sillonne le pays, c’est pas pour négocier quoi que ce soit’’, tranche le député de l’Eure. D’autant que s’il avait voulu un ministère, Bruno Le Maire savait exactement comment s’y prendre.  ‘’Il aurait fallu que j’aille négocier dès le lendemain de la présidence de l’UMP où j’avais fait 30%. (…) Je me serais mis dans la roue d’un autre, j’aurais suivi comme l’ont fait d’autres collègues, et puis j’aurais négocié un ministère’’

Reste qu’avec seulement 11% d’intentions de vote, le poste de Président semble bien inaccessible… Si Bruno Le Maire refuse catégoriquement de se rallier à l’un des candidats – il ne va pas s’annoncer vaincu avant le premier tour – pas sûr qu’il refuse un poste dans un possible gouvernement de droite conduit par Alain Juppé avec qui il cultive de bonnes relations.

Bruno Le Maire
Bruno Le Maire rappelle qu'il n'est pas candidat pour devenir ministre / ©maxppp
Ajouter un commentaire