Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Bruno Le Roux accuse Benoît Hamon et Arnaud Montebourg ‘’d’émietter’’ la gauche

Bruno Le Roux ne voit pas d’un très bon œil les candidatures de Benoît Hamon et Arnaud Montebourg à la primaire de la gauche et à l’élection présidentielle. Ce proche de François Hollande juge que leur participation émiette la gauche pour servir une ambition personnelle.

Bruno Le Roux n’a qu’un seul candidat pour la prochaine élection présidentielle : François Hollande. Le président du groupe PS à l’Assemblé ne cache pas qu’il considère le président comme le candidat le plus légitime à gauche, à l’instar de Jean-Christophe Cambadélis. Peu importe que François Hollande soit balayé au second tour de la primaire de gauche s’il se retrouve face à Arnaud Montebourg selon les sondages secrets du parti socialiste. Ni même s’il est devancé par Emmanuel Macron qui le devance dans un récent sondage TNS-Sofres pour le Figaro. Interrogé par Laurence Ferrari sur les candidatures de Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, Bruno Le Roux juge qu’ils ne sont pas candidats pour devenir président. ‘’J’adresse des messages à tous ceux qui sont candidats (…) sont-ils candidats pour être président de la République ? Non., peste Bruno Le Roux sur Itélé. (…) L’élection n’est pas une élection pour prendre la tête du parti socialiste, ce n’est pas une élection pour constituer une petite écurie, c’est une élection pour la République (…) ça vaut le coup de ne pas multiplier les candidatures et de ne pas émietter la gauche’’.

François Hollande, officiellement candidat ce 8 septembre ?

En suggérant que Benoît Hamon ou Arnaud Montebourg se lancent dans la présidentielle pour satisfaire une ambition personnelle, Bruno Le Roux reprend un argument régulièrement avancé par les éditorialistes et certain cadre du parti socialiste. Nombreux sont ceux qui pensent que Benoît Hamon n’est candidat que pour peser au sein du parti socialiste. Et pour en prendre la tête en 2017. Quant à Arnaud Montebourg, il serait coupable de vouloir se constituer ‘’une petite écurie’’. Pour Bruno Le Roux, les deux candidats sont donc coupables ‘’d’émietter la gauche’’ plutôt que de se rassembler autour de François Hollande pour l’aider à briguer un second mandat. Cela étant, on voit mal Benoît Hamon et Arnaud Montebourg défendre la candidature de François Hollande après avoir descendu, souvent ensemble, son action et son bilan depuis qu’ils ont quitté le gouvernement en 2014. François Hollande, qui dit attendre la fin de l’année pour prendre sa décision, tiendra jeudi 8 septembre un discours salle Wagram pendant lequel Bruno Le Roux espère qu’il donnera ‘’un signal de candidature’’.

Mise à jour 22:06 : Dans le Canard Enchaîné, François Hollande entend bien être le seul à décider de la date ou il annoncera, ou non, sa candidature pour 2017. ''Le maître du temps, c'est moi. Et pas un seul de ces messieurs ne me fera accélérer mon calendrier. J'ai dit que je donnerais ma réponse en décembre, et ce sera en décembre'', tonne-t-il dans des propos rapportés par Le Lab d'Europe 1.

 

Bruno le Roux - Arnaud Montebourg - Benoît Hamon
Bruno Le Roux accuse Benoît Hamon et Arnaud Montebourg d'affaiblir la gauche pour la présidentielle de 2017 / ©maxppp
Ajouter un commentaire