Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Candidature de François Hollande : Les parlementaires socialistes n’en veulent plus

L’appel lancé par Bruno Le Roux pour réunir signatures et soutiens de parlementaires socialistes en faveur d’une candidature de François Hollande n’est plus. Trop mis à mal par ses dernières confessions chocs, le chef de l’État aurait perdu la confiance d’une large majorité de socialistes.

Il y a encore quelques semaines, les proches de François Hollande croyaient toujours possible une seconde candidature. Voire une victoire à la primaire de la gauche et pourquoi pas même une victoire en 2017. Depuis la parution d’Un président ne devrait pas dire ça (Stock), même les plus optimistes se sont ravisés. Les confessions du chef de l’État ont provoqué un effet de souffle parmi les parlementaires socialistes qui ne sont plus guère nombreux à croire encore aux chances de François Hollande.

Sébastien Pietrasanta, député PS des Hauts-de-Seine confie dans le Parisien ce samedi que même l’appel à soutenir la candidature de François Hollande a finalement été enterré. ‘’Il y a peu j’avais dit oui à l’appel lancé par Bruno Le Roux en faveur d’une candidature du président. Il n’est désormais plus question de le signer. Cet appel, d’ailleurs, n’existe plus…’’, lâche-t-il. L’appel, voulu par le chef de file du groupe PS à l’Assemblée, devait appuyer la candidature de François Hollande en prouvant une large majorité de soutiens. Faute de soutiens, pas d’appel.

Doute palpable chez les socialistes

D’après le député, qui se décrit comme ‘’légitimiste’’, c’est l’ensemble des parlementaires socialistes qui ont fait marche arrière. ‘’Tout le marais – c’est-à-dire la grande majorité des députés PS (…) – s’interroge’’. ‘’Je ne suis pas le seul, loin de là, à douter depuis la rentrée et depuis la sortie d’Un président ne devrait pas dire ça… (…) Avec ce livre, le président a tout cassé’’, déplore-t-il encore.

Sébastien Pietrasanta en vient à douter que le chef de l’État ‘’soit le mieux à même d’être le leader de la gauche pour la présidentielle’’ et envisage même l’hypothèse du premier ministre comme meilleur candidat. ‘’Peut-être Manuel Valls saura-t-il mieux incarner et défendre notre action’’, suggère-t-il. En opposition au premier appel, censé vanter les mérites de la candidature de François Hollande, un second appel serait en préparation, pour dissuader le président de se représenter

François Hollande
Les parlementaires socialistes renoncent à lancer un appel à la candidature de François Hollande / ©maxppp
Ajouter un commentaire