Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Centenaire de Mitterrand : François Hollande rappelle le passé pour évoquer le présent ?

Le président de la République a prononcé ce mercredi 26 octobre, un discours très attendu pour le centenaire de la naissance de François Mitterrand. L’occasion pour le chef de l’Etat de tenter de réunir son camp.

La situation est de plus en plus délicate pour le chef de l’Etat. Son propre camp est en plein doutes. Même ses plus proches alliés semblent se détourner de lui. C’est dans ce climat très tendu que François Hollande a prononcé un discours lors d’une cérémonie d’hommage à François Mitterrand.

Le chef de l’Etat a invoqué le passé, et ses mots semblent faire écho à la situation compliquée qu’il traverse. Selon un sondage Ipsos Sopria Stera et du Cevipof publié hier par Le Monde, seuls 4 % des Français ont une image positive de lui. Il a donc loué les qualités de l’ancien chef de l’Etat qu’il tente surement aujourd’hui de faire siennes : "Sa marque c’est la volonté inébranlable, la persévérance incroyable qui était la sienne" avant d’ajouter : "François Mitterrand n’a jamais cédé au découragement, n’a jamais cessé de rassembler."

François Hollande rend hommage à François Mitterrand

Rassembler. Un terme qui revient régulièrement dans la bouche de la gauche du gouvernement. Réunir cette famille politique divisée, c’est ce qui semble être la volonté première de François Hollande. Il a insisté sur cette nécessaire cohésion : "Ne jamais laisser la division l’emporter" et de rappeler que François Mitterrand "savait ce qu’était la politique, ses luttes y compris dans sa propre famille politique."

Le président a également tenu à rappeler que si François Mitterrand était un homme politique aujourd’hui unanimement salué, cela n’avait pas toujours été le cas : "Il fut attaqué par la droite parce qu’il était de gauche, par une partie de la gauche car il ne l’était pas assez" et d’ajouter : "Il a reçu bien des hommages lors de sa disparition. Il faut rappeler toutes les critiques et les contestations qu’il a pu subir." Un chef d'Etat critiqué, une déclaration qui semble faire écho à la situation délicate que traverse actuellement François Hollande.

Un discours sur un homme du passé que le président de la République a semble-t-il tenu à ancrer dans le présent. Et un appel une fois de plus au difficile rassemblement de sa famille politique en vue de la prochaine élection présidentielle. Un rassemblement qui ne semble pas être pour maintenant, puisque Claude Bartolone, l'un des fidèles du président, présent au début de la journée au musée du Louvre, est parti juste avant l'allocution du président. Mais Jean-Christophe Camabadélis l'assure, ce départ était bien prévu.

Marion ROUYER

Centenaire de Mitterrand : François Hollande rappelle le passé pour évoquer le présent ?
Le président de la République a rendu hommage à l’ancien chef de l’Etat / ©maxppp
Ajouter un commentaire