Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Confessions de François Hollande : Pour Jean-Christophe Cambadélis, le Président ‘’n’a pas dérapé’’

Les confessions de François Hollande dans Un président ne devrait pas dire ça n’ont pas finies de faire parler d’elles. Pour Jean-Christophe Cambadélis, fidèle parmi les fidèles, le Président n’a pas ‘’dérapé’’ en partageant ses états d'âmes aux journalistes. Même s’il concède une certaine maladresse.

Mercredi 12 octobre paraissaient les premiers extraits du livre-confession de François Hollande, Un président ne devrait pas dire ça. Les bonnes feuilles, publiées par L’Express et le Parisien, ont provoqué une onde de choc au sein de la gauche. Ce vendredi matin, dans un entretien accordé à la Provence, Claude Bartolone rappelait à François Hollande son ‘’devoir de silence’’, déplorant qu’un Président se confie autant. Pour Jean-Christophe Cambadélis, le Président a simplement voulu ‘’clarifier, faire une mise au point’’ sur son quinquennat. ‘’Peut-être que le véhicule pour cette clarification n’était pas le meilleur’’, concède le Premier secrétaire du Parti socialiste sur RTL.

Jean-Christophe Cambadélis, en fidèle supporter, tente de dédouaner François Hollande en prétextant que les citations, ‘’des propos de table’’, ont été sorties de leur contexte. ‘’À quel moment ça a été prononcé, dans quel contexte, par rapport à quelle affaire ? On n’en sait strictement rien (…) Ça peut-être sur une colère’’, avance-t-il.  Il n’en concède pas moins avoir été surpris des très nombreux entretiens de François Hollande avec les journalistes du Monde, parfois à leur domicile. ‘’Se confier à ce point à tant de journalistes, il y a de quoi être étonné, déclare-t-il, assurant toutefois que François Hollande ‘’n’a pas dérapé du point de vue de l’action gouvernementale’’.

L’avis du Premier secrétaire du Parti socialiste est loin d’être partagé par l’opposition. En plein débat de la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy a fustigé un Président qui ‘’salit’’ la fonction présidentielle tandis que François Fillon accusait François Hollande d’être ‘’un manipulateur’’. Si les confidences risquent d'avoir un effet désastreux pour le pouvoir socialiste, elle tombe comme du pain béni pour la droite, qui n'en laissera pas une miette de côté.

Jean-Christophe Cambadélis - François Hollande
Pour Jean-Christophe Cambadélis, François Hollande n'a pas dérapé en se confiant aux journalistes / ©maxppp
Ajouter un commentaire
A lire aussi