Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Débats sur l’IVG : François Fillon a-t-il menti pendant la primaire de la droite et du centre ?

Alors que l’Assemblée nationale a débattu, jeudi 1er décembre, sur l’extension du délit d’entrave à l’IVG, la question de la position personnelle de François Fillon sur l’avortement amplement évoquée pendant l’entre-deux tours de la primaire de la droite et du centre, a refait surface. La ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes Laurence Rossignol a accusé François Fillon d’avoir menti.

Le débat n'est pas encore terminer. Convié à préciser sa position sur la question de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) par Alain Juppé, le candidat à la présidentielle François Fillon avait affirmé avoir voté tous les textes. Un mensonge pour la ministre des droits des femmes Laurence Rossignol.

Alors que l’Assemblée national a débattu, jeudi 1er décembre, sur l’extension du délit d’entrave à l’IVG, Laurence Rossignol a accusé le candidat Les Républicains à la présidentielle d’avoir délibérément menti. « François Fillon a affirmé avoir voté tous les textes qui ont permis la mise en œuvre de la loi Veil (…). En fait, il a menti. Depuis la loi de 1975, il y a eu plusieurs textes importants, le remboursement de l’IVG, la loi permettant à une mineure de venir avec un adulte, la loi sur les délais. Il n’a voté aucun de ces textes. Pour certains, il a voté contre, pour d’autres il était absent », a déclaré la ministre, sur France Info.

François Fillon n’a pas voté toutes les lois qui ont permis l’accès à l’IVG

Et il semblerait que la ministre des droits des femmes ait raison. Depuis 1981, date de son premier mandat de député, François Fillon a voté à quatre reprises contre les projets de loi autour de l’IVG débattus à l’Assemblée nationale, et notamment ceux contre le remboursement par l’Assurance-maladie (1982), la création d’un délit d’entrave (1993), l’allongement du délai à 12 semaines (2001) et pour la suppression du délai de réflexion (2016).

Sur la totalité de ses mandats parlementaires, le candidat Les Républicains a voté une seule fois « pour ». Il s’agissait de la résolution réaffirmant le droit fondamental à l’avortement en France et en Europe. Ce texte avait été voté à la quasi-unanimité par les députés de gauche comme de droite. Alors François Fillon aurait-il la mémoire qui flanche ?

Débats sur l’IVG : François Fillon a-t-il menti pendant la primaire à droite ?
Affirmant avoir voté toutes les lois permettant l'accès à l'IVG, il semblerait pourtant que François Fillon ait menti. / ©maxppp
Ajouter un commentaire