Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Dimanche en politique –François Bayrou et Nicolas Sarkozy, Alain Juppé assure qu’il ‘’les aime bien tous les deux !’’

À quelques jours de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé compte sur une forte mobilisation de ses électeurs pour l’emporter. Il doute que les charges quotidiennes de Nicolas Sarkozy contre François Bayrou suffisent à lui faire perdre son avance. Et refuse de se mêler à la joute verbale qui oppose les deux hommes depuis plusieurs semaines.

Alain Juppé est désigné comme le grand favori de la primaire de la droite et du centre tous sondages confondus depuis plusieurs mois. Une inconnue pourtant pourrait perturber le résultat du vote : la participation. Si Alain Juppé peut espérer glaner les voix des centristes et d’une partie de la droite, voire de quelques électeurs de gauche, Nicolas Sarkozy réussit un carton plein chez les sympathisants de droite, auxquels s’ajoutent ceux de l’extrême droite, séduit par son discours très droitier.

Nicolas Sarkozy compte d’ailleurs sur un électorat resté silencieux pour lui permettre de combler son retard face au maire de Bordeaux et lui rafler la première place dès le premier tour. Invité sur le plateau de Dimanche en politique, Alain Juppé a été interrogé sur la possible forte mobilisation du ‘’fan-club’’ sarkozyste. ‘’Moi aussi j’ai un fan club ! Venez à Bordeaux, venez au Zénith où je ferais autant de monde que Nicolas Sarkozy. Il faut quand même sortir des idées toutes faites comme ça, des stéréotypes qu’on reproduit à l’infini. J’ai fait plus de monde à Bordeaux que Nicolas Sarkozy et avec une foule plus enthousiaste vous voyez, donc de ce point de vue là je n’ai aucun complexe !’’, assure avec agacement l’ancien Premier ministre.

‘’Moi, je les aime bien tous les deux !’’

Difficile ces dernières semaines d’échapper aux charges quotidiennes de Nicolas Sarkozy et de ses soutiens contre François Bayrou, soutien d’Alain Juppé. Le maire de Pau, accusé d’avoir fait perdre la droite en 2012 en appelant à voter pour François Hollande est désormais persona non grata dans les rangs de la primaire.

À longueur de meetings, Nicolas Sarkozy fait de François Bayrou sa cible numéro 1 avec des piques cinglantes dont il espère qu’elles décourageront certains électeurs de voter pour Alain Juppé. ‘’Apparemment il y a une espèce d’exécration réciproque entre François Bayrou et Nicolas Sarkozy. Moi, je les aime bien tous les deux je vais vous dire ! Donc je n’ai pas envie de me lancer dans cette espèce de diatribe entre les deux’’, s’amuse Alain Juppé qui n’hésitait pourtant pas à dénoncer avec force ‘’l’obsession anti-Bayrou’’ de son rival. Reste à savoir si la tactique de Nicolas Sarkozy portera ses fruits le soir du premier tour, le 20 novembre prochain. 

Nicolas Sarkozy ironique sur le soutien de François Bayrou à Alain Juppé
Alain Juppé refuse de s'interposer dans / ©maxppp
Ajouter un commentaire