Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Emmanuel Macron à Strasbourg : il répond aux critiques de Manuel Valls et d’Alain Juppé

L’ancien ministre est en déplacement en Alsace ce mardi pour venir animer un meeting intitulé "La France qui subit". Potentiel candidat à l’élection présidentielle de 2017, Emmanuel Macron en a profité pour répondre aux tacles de ses adversaires que sont Manuel Valls et Alain Juppé comme le rapporte LCP.

En campagne. Si Emmanuel Macron n’est pas –encore – candidat- à l’élection présidentielle de 2017, ses déplacements et prises de parole ressemblent beaucoup à celles d’un futur concurrent engagé dans la course à l’Elysée. A Strasbourg, l’ancien ministre de l’Economie anime la première réunion d’une série de trois qui présenteront son "diagnostic" de la situation de la France. L’instigateur du mouvement "En marche !" en a profité pour rendre les coups qu’il avait récemment reçus de la part de Manuel Valls et Alain Juppé. Le Premier ministre s’en prend régulièrement à Emmanuel Macron. Le 15 septembre, sur RTL, il dénonçait "le populisme light" de l’ancien protégé de François Hollande. "Je ne crois pas que ça s’appelle du populisme, ça s’appelle la démocratie", a indiqué l’ex-banquier à sa descente du train ce mardi comme le rapport LCP. "Je porte une vision de la laïcité (…) qui n’est pas le laïcisme dans lequel trop souvent des responsables politiques s’enferment", a continué Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron décidé à contre-attaquer

Après le Premier ministre, Emmanuel Macron s’en est pris à Alain Juppé, qui mise peu sur l’homme politique. Le maire de Bordeaux a exclu dans le Journal du dimanche de nommer Emmanuel Macron Premier ministre s’il est élu président en 2017 car il ne le trouve "ni compétent, ni loyal". En réponse, Emmanuel Macron "note une arrogance étonnante, mais peut-être est-ce un retour aux origines d’Alain Juppé qui considère qu’il est temps pour lui de choisir des Premiers ministres et de donner les bons points et les mauvais points" comme l’indique LCP. Alors que les critiques se multiplient à l’encontre de l’ancien ministre de l’Economie, tout porte à croire qu’Emmanuel Macron est devenu un adversaire politique redouté…  

Emmanuel Macron à Strasbourg : il répond aux critiques de Manuel Valls et d’Alain Juppé
Emmanuel Macron à couteaux tirés avec Manuel Valls et Alain Juppé / ©maxppp
Ajouter un commentaire