Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Emmanuel Macron : Après Manuel Valls, Pierre Moscovici s'en prend à lui (vidéo)

L’envolée politique d’Emmanuel Macron ne plait pas à certains de ses camarades socialistes. Alors que la tension n’en finit plus de monter entre le jeune ministre de l’Economie et Manuel Valls, c’est au tour de Pierre Moscovici, son prédécesseur à Bercy, de tirer à boulets rouges mais à mots couverts sur Emmanuel Macron. Le Parisien s’en fait l’écho dans son édition du 18 mai comme l’a noté Non Stop Politique.

Les ambitions politiques d’Emmanuel Macron sont loin de faire l’unanimité au sein du gouvernement auquel il appartient.  Depuis que le ministre de l’Economie a choisi de faire cavalier seul en lançant son propre mouvement « En Marche ! », les tacles et mises en garde pleuvent.  Manuel Valls n’hésitant pas à le menacer d’un "Tu finiras comme Montebourg !" quand François Hollande le recadre en direct sur Europe 1. Interrogé sur l’émancipation politique de son poulain, le chef de l’Etat s’est montré très clair mardi 17 mai. "S’il veut développer ses idées, il en a le droit  mais dans le cadre de la solidarité gouvernementale. S’il n’avait pas ma confiance, il ne serait pas au gouvernement".

Emmanuel Macron incapable de réunir les 500 parrainages ?

La pilule a du mal à passer auprès de Pierre Moscovici également comme le rapporte le Parisien. L’échappée d’Emmanuel Macron inspire au commissaire européen une formule au vitriol. "Son modèle, c’est Giscard, son risque, c’est Michel Jobert !" Une allusion au destin inaccompli de ce gaulliste social qui, après avoir travaillé aux côtés de Pierre Mendès France puis de Georges Pompidou, s’est opposé à Valéry Giscard d’Estaing.  Mais lancé dans la course à la présidentielle, Michel Jobert avait dû renoncer à être candidat à l’Elysée en 1981, faute d’avoir réuni les 500 parrainages nécessaires. Une comparaison qui laisse penser que Pierre Moscovici ne croit pas du tout en la capacité d’Emmanuel Macron à être candidat. Dans le même temps, d'autres élus socalistes soutiennent le ministre de l'Economie au point de se déclarer favorable à sa candidature pour la course à l'Elysée l'année prochaine comme c'est le cas de Gérard Collomb qui s'est déclaré ce mercredi 18 mai sur BFMTV. 

Emmanuel Macron taclé par Pierre Moscovici
Emmanuel Macron taclé par Pierre Moscovici. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News