Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Emmanuel Macron candidat: sa campagne à peine lancée, premier coup dur

La campagne pour l'élection présidentielle 2017 est à peine lancée pour Emmanuel Macron, qu'il perd déjà son ancien directeur de cabinet, Alexis Kholer. Un premier couac révélé par l'Opinion ce vendredi 18 novembre.

Emmanuel Macron perd un allier important de son mouvement, En Marche, quelques jours après le lancement officiel de sa campagne présidentielle 2017. Selon nos confrères de l'Opinion, Alexis Kohler, haut fonctionnaire diplômé de Science Po, de l'ENA et de l'ESSEC, passé par le FMI, était considéré comme un pilier du mouvement d'Emmanuel Macron. Avant lui, il avait également été le directeur de cabinet adjoint de Pierre Moscovici de juin 2012 à mars 2014 lorsqu'il était ministre de l'économie et des finances.

L'ancien directeur de cabinet sous le ministère de l'Economie a décidé de plier bagage pour l'armateur Maersk dans la ville de Genève en Suisse. Le quotidien affirme que le nouvel employeur du haut fonctionnaire est la plus grande entreprise du Danemark et le leader de son pays dans le transport maritime.

Coup dur pour Macron

Cette nouvelle est un véritable coup dur pour l'ex ministre de l'Economie. Alors qu'Emmanuel Macron avait le vent en poupe depuis son divorce officiel avec François Hollande, sa campagne subit un premier coup d'arrêt. Depuis l'annonce de sa campagne, Emmanuel Macron est la cible de nombreuses critiques à droite comme gauche. Reste à voir, comment il réagira dans les prochains jours suite à ce départ soudain.

Premier coup dur pour Emmanuel Macron
Quelques jours après le lancement de sa campagne présidentielle, Emmanuelle Macron subit déjà un premier coup dur / ©maxppp
Ajouter un commentaire