Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Emmanuel Macron chahuté à Metz

L'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron se tenait à Metz pour un meeting quand un homme est intervenu pour l'invectiver sur la "précarisation de la vie".

En pleine campagne pour les Présidentielles 2017, Emmanuel Macron a commencé sa longue route pour convaincre les Français. Souvent coutumier du fait, l'ancien ministre de l'Economie a été quelque peu chahuté par un homme lors de son déplacement à Metz lundi 21 novembre.

"C'est pas en flexibilisant notre avenir, en uberisant nos espoirs, en précarisant notre vie... c'est pas ça le progrès, M. Macron", a lancé l'opposant au candidat à la Présidentielle 2017. "Tous les gouvernements ici ont trahi. Tous les ouvriers ont été trahis. Qu'est ce qui va changer avec quelqu'un comme vous ? Je n'ose pas croire que c'est en faisant en sorte qu'on travaille 60 heures par semaine, qu'on travaille les dimanches, que c'est comme ça que ça va changer", sous les applaudissements d'une partie de la foule.

Emmanuel Macron et la notion de "salaire à vie"

Face aux attaques répétées, Emmanuel Macron a tenté de se défendre : il faut "repenser nos organisations collectives pour donner une place à chacun, pour permettre à ceux qui veulent entreprendre de pouvoir le faire, mais s'assurer que chacune et chacun ait sa place", a-t-il insisté.

"Personne ne peut promettre le salaire à vie, sauf des inconscients, sauf des gens qui proposent le salaire à vie sur le dos de leurs enfants et petits enfants", a-t-il enfin expliqué sous les applaudissements de la salle du meeting.

Déjà chahuté par un manifestant à Nancy

Emmanuel Macron a fait régulièrement l'office d'attaques et d'interruptions lors de ses discours. C'était le cas à Nancy le 10 juin 2016 lorsqu'un manifestant lui avait brandi un bleu de travail. "Ce n'est pas un mettant un costard qu'on travaille. C'est en mettant un bleu de travail, je vous l'offre", avait crié l'homme brandissant le vêtement.

Emmanuel Macron chahuté à Metz
Emmanuel Macron se tenait à Metz pour un meeting quand un homme est intervenu pour l'invectiver. / ©maxppp
Ajouter un commentaire