Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Emmanuel Macron charge sans ménagement François Hollande et Nicolas Sarkozy dans le JDD

Cinq jours après sa démission, l’ancien ministre de l’Economie signe dans le JDD une charge virulente contre ses opposants, Nicolas Sarkozy en tête, mais aussi contre son propre gouvernement, François Hollande en tête.

Envolés la ‘’loyauté’’ et les ‘’il sait ce qu’il me doit’’ dus à François Hollande qui l’a mené jusqu’au gouvernement, Emmanuel Macron se lance dans la course seul et compte bien marquer, s’il était encore nécessaire, sa différence avec le quinquennat socialiste. Engagé dans une démarche personnelle dans un but encore flou, même si la présidentielle semble être sa ligne d’arrivée, Emmanuel Macron juge que le gouvernement n’en a pas fait assez en termes économiques. ‘’Si l’on veut réussir, on ne peut pas faire les choses à moitié, et malheureusement on a fait beaucoup de choses à moitié !’’. S’il ne cite pas François Hollande, l’attaque est claire. Pour Emmanuel Macron, faire les choses ‘’à moitié’’ rime surtout avec avoir fait les choses autrement qu’il l’aurait lui, ministre de l’Economie, souhaité. ‘’Le choix a été fait de ne pas engager une deuxième étape des réformes économiques comme je le proposais avec la loi Noé (sur les nouvelles opportunités économiques, ndlr). ‘’Je n’ai pas arrêté d’essayer, de proposer, de pousser’’, assène Emmanuel Macron.

François Hollande a une ‘’fausse perception’’ de la réalité

Le dernier sorti du gouvernement n’en reste pas là, allant jusqu’à critiquer sans prendre de pincettes les dernières tactiques de reconquête du président François Hollande. Depuis plusieurs mois, le président ainsi que ses plus proches ministres battent le pavé avec un seul leitmotiv : ‘’ça va mieux’’. Si le discours difficile à entendre pour de nombreux français, la petite phrase devenue régulière ne plaît guère plus à Emmanuel Macron. L’ancien ministre de l’Economie juge que le président a ‘’une perception fausse du présent.’’ Ou comment dire  avec les formes qu’il juge que François Hollande est à côté de ses baskets. On ne sait pas si Emmanuel Macron sera effectivement candidat à la présidentielle de 2017 mais il a déjà tout des attitudes du candidat en campagne : attaque sur le bilan de ses concurrents et même tacles appuyés aux anciens présidents.

Nicolas Sarkozy ? Un ‘’cynique incohérent’’

Dans la ligne de mire de l’ex ministre de l’Economie, nul autre que Nicolas Sarkozy, qui a déclaré, à la surprise générale, sa candidature à la primaire de la droite et du centre. Qu’il entend bien remporter malgré un écart, certes resserré, de 6 points avec Alain Juppé. Pour Emmanuel Macron, les discours identitaires de Nicolas Sarkozy, qui donnent le ton d’une campagne axée sur l’identité, l’immigration, et la laïcité. ‘’Sa vision de l’identité française est une forme de rabougrissement de la France, il exprime la brutalité sociale, le cynisme, l’irresponsabilité dans sa politique européenne. Il dit défendre la laïcité au nom de l’unité du pays mais ce qu’il propose fracture au contraire le pays et nourrit les communautarismes : c’est incohérent.’’ Emmanuel Macron, lui, se veut progressiste. Et s’il se lance dans une campagne qui ne dit pas son nom, il ne cache pas que son objectif est ‘’que les idées progressistes soient présentes au second tour de l’élection présidentielle et gagnent pour pouvoir transformer notre pays’’. Message reçu. 

Emmanuel Macron va organiser son premier meeting
Emmanuel Macron charge François Hollande dans le JDD / ©maxppp
Ajouter un commentaire