Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Emmanuel Macron défend l'ENA : "j'ai la tête d'un moule ?"

Critiqué pour avoir fait l'école prestigieuse de l'ENA, Emmanuel Macron s'est défendu samedi 7 janvier à Clermont-Ferrand d'être entré "dans un moule", selon nos confrères de LCI.

"J'ai la tête d'un moule ?" Emmanuel Macron s'est défendu d'être entré "dans un moule" lors de sa formation à l'Ecole nationale d'Administration (ENA) alors que certaines personnes lui reprochent d'être un "produit du système", selon nos confrères de LCI le samedi 7 janvier.

"J'ai la tête d'un moule ? Vous trouvez ? Je vous donne le sentiment d'être fait dans un moule ? Ben, l'ENA ce n'est pas un moule, c'est un moule pour qui veut le devenir", a déclaré l'ancien ministre de l'Economie lors de sa visite dans le centre-ville de Clermont-Ferrand.

"Avant que ce soit l'ENA, c'était quoi ? C'était le recrutement par copinage, par concours de bonnes manières, parce qu'on avait un parent ou un cousin qui était déjà dans la fonction publique. Moi, je préfère les concours de la République, ils sont méritocratiques."

Un système scolaire "plus déterministe qu'il y a vingt ans"

Pour Emmanuel Macron, le plus grave dans le système scolaire est le déterministe pour les "paysans ou les ouvriers". Il a alors déclaré : "Le vrai scandale, ce n'est pas l'ENA. C'est qu'il y a moins d'enfants de paysans ou d'ouvriers qui arrivent à l'ENA. Les épreuves qui sont mises au concours d'entrée parfois creusent encore ces injustices. C'est contre ça que je veux me battre".

Le candidat à l'élection Présidentielle de 2017 a ensuite pointé du doigts certains "hauts fonctionnaires trop protégés. Il faut simplement qu'ils aient les mêmes règles que les autres, qu'ils aillent prendre aussi des risques".

Emmanuel Macron défend l'ENA :
Critiqué pour avoir fait l'école prestigieuse de l'ENA, Emmanuel Macron s'est défendu samedi 7 janvier à Clermont-Ferrand d'être entré "dans un moule". / ©maxppp
Ajouter un commentaire