Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Emmanuel Macron : " je ne suis pas au Parti Socialiste"

Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle 2017, a refusé de participer à la primaire de la gauche fustigeant "les divisions et les échecs" du Parti Socialiste.

Avant son premier grand meeting qui lancera officiellement sa campagne samedi 10 décembre, à Paris, Emmanuel Macron multiplie les sorties médiatiques. Aujourd'hui, l'ancien ministre était l'invité de Public Sénat, Sud Radio pour donner quelques détails de son programme, mais aussi pour se détacher du Parti Socialiste. Interrogé sur le Parti Socialiste, Emmanuel Macron a répondu : "Je ne suis pas au Parti Socialiste. Je m'honore d'avoir des militants du Parti Socialiste qui sont chez moi, je m'honore d'avoir des hommes et des femmes de gauche qui sont avec nous, et qui portent mon projet. Mais je ne m'inscris pas dans la dynamique de la primaire du Parti Socialiste.

En réponse à l'appel de Jean-Christophe Cambadélis, Emmanuel Macron clarifie la situation : "qu'il regarde de manière objective les sondages. Cela fait deux ans, qu'aucun candidat de gauche n'est présent au second tour de la présidentielle. Je dis maintenant à tous ces hommes et toutes ces femmes, j'ai pris mes responsabilités. Mais qu'ils ne mettent pas sur le dos leurs divisions, voire leurs échecs", affirme l'ancien ministre de l'Economie. "C'est un peu ridicule. Le débat que les Français attendent, c'est un débat sur le pays, sur les défis du pays, sur leur quotidien. Ca c'est de la mascarade. On ne va pas faire un débat public sur la primaire !".

"Ma politique économique est plus claire"

Invité de Public Sénat, Emmanuel Macron a aussi détaillé son programme. "Nous ne sommes plus dans un monde où à 20 ans ou 25 ans, vous êtes formés à un métier pour la vie". Sur l'écologie, Emmanuel Macron pense qu'il fallait accelérer la réduction de l'avantage donné au diesel. Mais il note qu'il ne faut pas stigmatiser les citoyens qui n'ont pas les moyens de changer de véhicule. 

Concernant la suppression des cotisations maladie et chômage : "C'est ce qui fait que j'augmente pour tous le salaire net. Le travail paiera davantage". Cette mesure devrait être financée par une augmentation de la CSG de 1,7 %, sauf pour les retraités modestes. Le candidat à la présidentielle estime qu'environ 40% des retraités ne seront pas touchés, avant de garantir "le pouvoir d'achat de ces retraités".

Sur le bilan et la future ligne, "la politique économique que je mène, elle est plus tranchée, plus claire. Elle consiste à faire rentrer la France dans le 21 ème siècle c'est à dire sur le plan économique et social, assumé une flexibilité en matière de droit du travail pour répondre aux chocs en matière économique".

Selon le baromètre Elabe pour Les Echos et Radio classique, la cote de popularité aurait fait un bond de 6 points en décembre, atteignant 39 %. 

Emmanuel Macron :
Emmanuel Macron refuse de participer à la primaire de la gauche fustigeant dans le même temps "les divisions et les échecs" du Parti Socialiste. / ©maxppp
Ajouter un commentaire