Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Face aux insultes et aux attaques de Nicolas Sarkozy, François Bayrou lui adresse une mise au point cinglante

Face aux attaques répétées de Nicolas Sarkozy et de son clan, François Bayrou s’est fendu d’une longue réponse cinglante publiée sur son compte Facebook. Le maire de Pau y dénonce un ‘’aveu de faiblesse’’ et déplore une politique créée pour diviser les Français.

‘’Comment quelqu’un qui a été président de la République et qui aspire à le redevenir peut-il se comporter de la sorte ? Comment peut-il en arriver à cette violence de chaque minute, lâchant des insultes avec un mépris affiché, crachant sur ceux qui ne votent pas pour lui ?’’. C’est par ces mots que François Bayrou a décidé de répondre aux attaques répétées de Nicolas Sarkozy. Sur son compte Facebook, le maire de Pau adresse un long message sobrement intitulé  ‘’Après les attaques et les insultes, ma réponse à Nicolas Sarkozy’’.

Dans une charge particulièrement virulente, François Bayrou y moque allègrement ‘’l’obsession Bayrou’’ chez Nicolas Sarkozy, rappelant au passage que l’ancien président ‘’est en perdition devant Alain Juppé dans les sondages’’. L’ancien candidat à l’élection présidentielle voit dans cet acharnement un ‘’aveu de faiblesse’’ : ‘’Comment une force qui se croit si considérable se sent-elle menacée à ce point par ce qu’elle prétend mépriser ? N’y aurait-il pas là en réalité un dangereux et révélateur aveu de faiblesse ?’’, s’interroge-t-il.

‘’Tout le monde voit toute la faiblesse que révèle un tel comportement’’

Rappelant que ‘’en démocratie, il n’est pas besoin de se haïr pour se combattre’’, François Bayrou accuse Nicolas Sarkozy de ‘’faire flamber la division dans son pays’’, pour mieux récolter des voix et de porter une ‘’politique nuisible à la France’’. ‘’Pour lui, le pouvoir est une domination, et la conquête des électeurs se paie par l’hystérie’’. Le maire de Pau dénonce un ‘’mépris du peuple’’ que Nicolas Sarkozy assure pourtant défendre. ‘’Il y a une idée péjorative, une condescendance, une mésestime consciente ou inconsciente, pour une troupe qu’il convient de mener par les plus bas des sentiments, ceux du rejet et de l’insulte, du fanatisme et de l’aboiement contre les boucs émissaires.’’

Réaffirmant son soutien à Alain Juppé, François Bayrou promet la défaite à son ancien rival. ‘’Ce n’est pas parce qu’il n’est pas assez violent, assez clivant, assez injurieux que Sarkozy décroche, c’est précisément parce que tout le monde voit toute la faiblesse que révèle un tel comportement. Et c’est pour cette raison que les Français, de droite, du centre et d’ailleurs (…) s’apprêtent à lui dire non. Une deuxième fois’’.

Depuis plusieurs semaines, François Bayrou est la cible privilégiée de Nicolas Sarkozy et de ses soutiens, qui lui reprochent d’avoir appelé à voter pour François Hollande en 2012, faisant perdre les voix centristes à Nicolas Sarkozy. Dans ce même post, le maire de Pau dit assumer pleinement son choix, rappelant qu’en 2007, il avait ‘’voté blanc’’. 

François Bayrou
François Bayrou répond avec violence aux attaques de Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News