Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Florian Philippot explique les prêts russes de Marine le Pen (vidéo)

La campagne présidentielle arrive à grands pas et puisque Marine le Pen a décidé de limiter ses apparitions en public, c’est à Florian Philippot que revient la tâche de se montrer sur tous les plateaux télés. Ce matin encore, il était l’invité de la chaîne parlementaire LCP, il en a profité pour assurer de la présence du Front national aux prochaines élections présidentielles, malgré quelques soucis de trésorerie.

Le très bon score du candidat d’extrême-droite autrichien, Norbert Hofer, au second tour de l’élection présidentielle donne de l’eau au moulin à l'extrême de chez nous. Florian Philippot, vice-président du Front national, a de nouveau vanté les mérites des courants ‘’populistes et patriotes’’ et gage que c’est un bon signe pour l’avenir, entendre l’élection présidentielle de 2017. ‘’Nous avons la possibilité en France d’aller dans le même sens mais cette fois avec la victoire à la clé’’, assure-t-il sur LCP. D’autant que d’après lui, les 500 signatures nécessaires à la candidature de Marine le Pen ne sont qu’à deux doigts d’être réunies. ‘’Nous les avons déjà quasiment, clame-t-il, parce que nous avons je crois 440 ou 450 élus en capacité de les apporter alors ce ne sera pas un problème (…) Même si ça a toujours été un problème pour nous jusqu’ici, ça ne le sera pas cette fois-ci. Dieu merci, on ne perdra pas notre temps avec cette affaire’’. Reste à s'assurer que les dits élus aillent bien jusqu’au bout de leurs promesses et remettent leurs parrainages.

Le financement ? On y travaille

Si les 500 signatures semblent être déjà de l'histoire ancienne pour le Front national, il ne peut cependant pas se vanter d’avoir récolté suffisamment de fonds pour financer sa campagne. ‘’On n’arrive pas à se financer auprès des banques alors que nous sommes le premier parti de France’’, reconnaît Florian Philipot. Du coup, et c’est bien pratique, le Front national va puiser ses ressources dans les banques de son ami russe. Comme le souligne le Lab d’Europe 1, Marine le Pen aurait envoyé pas moins de 45 demandes de prêts à des banques russes.  ‘’On va chercher de l’argent là où on le trouve. Si une banque française nous prête tant mieux, on ira vers la banque française. Si les banques françaises refusent de nous prêter, il faut bien qu’on finance nos campagnes et nos candidats’’, se défend Florian Philippot. Un argument déjà utilisé par le parti d’extrême droite début 2015, lorsqu’un prêt russe à hauteur de 9 millions d’euros leur avait été accordé. La ligne ‘’prorusse’’ de Marine le Pen n’est pas nouvelle non plus, la candidate ne s’en cache pas, mais l’échange de bons procédés est monnaie courante en Russie. Sans mauvais jeu de mot.

 

Florian Philippot
Florian Philippot se met au russe.
Ajouter un commentaire
Breaking News