Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Florian Philippot ironise sur les primaires de droite, de la gauche et des verts

Invité sur BFMTV ce vendredi 28 octobre, Florian Philippot a lancé l’idée "d’une seule primaire" de la droite, de la gauche et des écologistes pour désigner l’adversaire de Marine Le Pen. Le vice-président du Front national estimerait qu’"ils assument d’être d’accord même avant le premier tour."

IRONIE. Invité sur BFMTV ce vendredi 28 octobre, Florian Philippot s’est interrogé : "Pourquoi s'amusent-ils à faire trois primaires, une de la droite et du centre, une de la gauche, une des Verts, alors qu'il s'agirait de faire une seule primaire pour désigner le candidat qui sera l'adversaire de Marine Le Pen au second tour ?" Avant d'ajouter : "Ça irait plus vite." Le vice-président du FN, a tenté de clarifier ainsi son idée : "Avant ils faisaient semblant de s'écharper avant le premier tour (...) maintenant ils assument d'être d'accord même avant le premier tour, moi je trouve que c'est une clarification bienvenue."

Pour Florian Pilippot, Marine Le Pen semble être la "seule alternative en France"

Une déclaration qui fait suite aux derniers propos de Nicolas Sarkozy qui se disait prêt à voter pour François Hollande si ce dernier affrontait Marine Le Pen au second tour de la présidentielle en 2017. Un "aveu" de l’ancien chef de l’Etat, qui prouverait selon Florian Philippot que "la seule alternative aujourd'hui en France, c'est Marine Le Pen".

Pour le vice-président du Front national, la primaire de la droite et du centre serait une "guéguerre d’égos et de petits chefs." Sur LCI, le 14 octobre dernier, après le premier débat, il déclarait déjà : "La primaire est un signe de faiblesse".

Florian Philippot ironise sur les primaires de droite, de la gauche et des verts
Le vice-président du FN proposerait d’organiser "une seule primaire" / ©maxppp
Ajouter un commentaire