Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

FN : Marine et Jean-Marie Le Pen, la grande réconciliation ?

En froid avec son père Jean-Marie Le Pen depuis quelques années, Marine Le Pen s’est confiée sur la relation qu’elle entretient avec l’ancien leader du Front National dans les colonnes de Paris Match ce jeudi. La candidate à l’élection présidentielle de 2017 glisse notamment qu’elle rêve d’une réconciliation avant qu‘il ne soit trop tard.

S’il reste président d’honneur du Front National, Jean-Marie Le Pen a été officiellement exclu du parti qu’il a contribué à fonder le 20 août 2015. En cause, son nouveau dérapage sur les chambres à gaz qu’il avait qualifiées de simple "détail" de la Seconde Guerre mondiale. Ces énièmes propos polémiques n’allant pas du tout dans le sens de la stratégie de dédiabolisation du parti lancée depuis quelques années par sa fille Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen s'est vu indiquer le chemin de la sortie. Une décision que, rétrospectivement, la compagne de Louis Alliot ne regrette pas : "Si c'était à refaire, je le referais" assure-t-elle dans le dernier numéro de Paris Match sorti en kiosques ce jeudi 19 janvier, "Il a fallu que je choisisse entre mon père et mon parti, j'ai choisi mon parti".

Marine Le Pen tend la main à Jean-Marie Le Pen

Politiquement, Marine Le Pen ne regrette pas son choix. Personnellement, en revanche, c’est une autre histoire. Se disant "désolée" et "peinée" par sa brouille avec Jean-Marie Le Pen, la présidente du Front National assure rêver d’une "réconciliation" avant qu’il ne soit trop tard : "Les Le Pen ne sont pas une famille où l'on coupe le gigot le dimanche autour d'une grande table, mais tout ce qui se passe dans une vie familiale ne se passe plus chez nous : les coups de fils, les déjeuners, les anniversaires..." regrette-t-elle, "A 88 ans, mon père ne cède sur rien. Son désir de revanche est devenu un objectif en soi. Mais il faut savoir passer la main". De quoi ouvrir la porte àune réconciliation avec Jean-Marie Le Pen et poursuivre l’entreprise de dédiabolisation du FN en une seule interview. Habile ...

FN : Marine et Jean-Marie Le Pen, la grande réconciliation ?
Marine Le Pen souhaite une réconciliation avec son père Jean-Marie Le Pen / ©maxppp
Ajouter un commentaire