Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

François Baroin : "La défaite de Nicolas Sarkozy n’est pas une option"

Pour François Baroin, invité jeudi 17 novembre de Europe 1, Nicolas Sarkozy est l’homme de la situation pour relever les défis de la France.

La ton monte à droite en cette fin de campagne pour la primaire Les Républicains. Alors que le dernier débat a lieu ce soir sur France 2, l’ancien ministre des finances est revenu sur la remontée de François Fillon dans les sondages et sur l’avance d’Alain Juppé. "La dynamique autour de Nicolas Sarkozy est forte et puissante (…) ce qui nous permet d’être confiant pour dimanche", a estimé François Baroin, sénateur de l’Aube.

"Il y a une différence entre être chef d’État et chef du gouvernement. En tant que ministre des finances à l’époque à ses côtés, je rends hommage à son action contrairement à ceux qui se sont excusés d’être ministre sous son autorité. Je suis fier de ce que nous avons fait. J’ai vu un homme d’État, qui avec son énergie à su obtenir un mouvement de ses contemporains pour sauver la zone Euro".
 

Une victoire déjà acquise

Dans l’hypothèse d’un face à face entre Alain Juppé et François Fillon au second tour de la primaire à droite, François Baroin insiste et rétorque : "Je ne suis pas un observateur mais un acteur politique. La défaite n’est pas une option. Nous serons en tête au premier tour et nous gagnerons cette primaire pour ensuite mener la campagne de France." La victoire est même pratiquement acquise selon lui : "je ne doute pas une seconde que les soutiens d’Alain Juppé et de François Fillon soutiendront Nicolas Sarkozy lors de sa victoire. Je ne vois que Nicolas Sarkozy, je n’en vois qu’un et c’est le seul".

Emmanuel Macron, dangeureux pour la droite ?


Emmanuel Macron "enfant de la hollandie" selon François Baroin. Mercredi 16 novembre, l'ancien protégé de François Hollande s'est officiellement présenté comme candidat aux élections présidentielles de 2017. Alors qu'Emmanuel Macron gratterait de nombreuses voix à droite selon les enquêtes d'opinions, François Baron désapprouve Emmanuel Macron : " c’était le conseiller silencieux qui lui a susurré le mensonge de la campagne présidentielle. C’est un acteur de la majorité de rencontre avec François Bayrou qui a porté François Hollande à l’Elysée. Il sera responsable de ce qui a été fait ou non".

François Baroin :
François Baroin, soutien inconditionnel de Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire