Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

François Fillon : Comment Eric Zemmour a participé à son triomphe face à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé

A quelques semaines du premier tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon est venu jouer les trouble-fêtes dans le duel entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé qu’annonçaient les instituts de sondage depuis des mois. Un incroyable comeback que l’ancien Premier ministre devrait en partie à Eric Zemmour selon le dernier ouvrage de la Fondation Jean Jaurès.

Cela ne faisait aucun doute pour les instituts de sondage depuis des mois et des mois : la primaire de la droite et du centre devait se jouer entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Entre l’ancien président de la République, très à droite, et l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac, très au centre, deux courants de la droite française devaient s’affronter et ne laisser aucune place à la concurrence incarnée par François Fillon, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet ou Jean-François Copé. Sauf qu’évidemment, ce n’est pas du tout ce qui s’est passée. Au fond du trou depuis le début de la campagne, François Fillon est remonté en flèche aux cours des semaines précédant le premier tour et a fini par triompher face au maire de Bordeaux au second tour.

Eric Zemmour propulse François Fillon sur le devant de la scène

Et ce triomphe, l’ancien locataire de Matignon le devrait, au moins en partie, à Eric Zemmour. C’est en tout cas ce qu’affirme le dernier ouvrage de la fondation Jean Jaurès écrit par le démographe Hervé Le Bras et Jérôme Fouquet de l’Ifop. Selon eux, l’ancien chroniqueur d’On n’est pas couché aurait permis le retour au premier plan de François Fillon avec son éditorial intitulé "Pourquoi, dans la primaire de la droite, l’hypothèse Fillon prend de l’épaisseur" publié dans Le Figaro Magazine début novembre : "On aurait pu croire que l’électorat le plus résolu à droite choisirait Sarkozy pour “faire barrage” à Juppé. Mais ce barrage-là prend l’eau. Le discours “identitaire” de l’ancien président sent trop sa tactique, ‘son gros rouge qui tache’, son absence de convictions ; son ultime déclaration en faveur du vote Hollande contre Marine Le Pen a achevé de décrédibiliser son propos. Alors, pour faire barrage à Juppé et son ‘identité heureuse’, de nombreux esprits s’échauffent et plébiscitent Fillon. Sans aveuglement. Pas le meilleur, mais le moins pire. Pour éviter le pire. On en est là" écrivait alors Eric Zemmour. Ces quelques lignes prémonitoires du polémiste n’ont forcément pas provoqué à elles seules la victoire de François Fillon. Mais difficile de douter qu’elles y aient participé.

François Fillon : Comment Eric Zemmour a participé à son triomphe face à Nicolas Sarkozy et Alain Juppé
François Fillon aurait grandement bénéficié d'un éditorial d'Eric Zemmour pour battre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé / ©maxppp
Ajouter un commentaire