Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

François Fillon déplore le manque de ‘’sérieux’’ de Nicolas Sarkozy avec sa double ration de frites

En proposant une double ration de frites dans les cantines en lieu et place des menus de substitutions, Nicolas Sarkozy a déclenché la colère d’une grande partie de la classe politique, y compris dans son camp. François Fillon déplore que ‘’certains perdent leur sérieux’’ en abaissant le niveau du débat.

La petite phrase prononcée au détour d’un discours à Neuilly-sur-Seine a fait grand bruit. Pour remplacer les menus de substitution proposés dans les cantines aux enfants de confessions juives, musulmanes ou végétariens, Nicolas Sarkozy a la solution : pas de jambon mais une double ration de frites ! La proposition peut faire sourire mais la classe politique s’est largement indignée d’un abaissement du niveau du débat. François Fillon, troisième homme de la primaire de la droite et du centre, n’est pas en reste. ‘’La France est en guerre et les dirigeants politiques n’ont hélas pas vraiment pris conscience de la gravité du danger que représente la montée d’un totalitarisme islamique. Au lieu de parler du fond du problème, certains perdent leur sérieux en parlant de frites et de jambon’’, se désole l’ancien Premier ministre.

’Je ne m’attaque à personne mais je ne veux pas que cette primaire se résume à des postures ou à un duel contre-productif : les uns votant Juppé pour ne pas avoir Sarkozy et les autres Sarkozy pour ne pas avoir Bayrou. Où est la France dans tout ça ? Le vote Fillon est le plus clair et le plus utile’’, assure François Fillon.

Longtemps resté à quelques points derrière Bruno Le Maire, l’ancien Premier ministre se dessine de plus en plus comme le troisième homme qui monte de la primaire de la droite. Dans un sondage Odoxa du 11 novembre, François Fillon rafle 9 points supplémentaires au détriment d’Alain Juppé qui perd 7 points. Si le député de Paris assure que ‘’les sondages de valent pas tripettes’’, il semble leur accorder nettement plus de crédit lorsqu’ils tournent en sa faveur. Dans l’hebdomadaire, il se félicite de voir que ‘’les Français sont en train de bousculer les scénarios’’.

François Fillon
François Fillon se désole de la ''double rations de frites'' de Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire