Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

François Fillon pas surpris par le sondage qui le donne vainqueur de la primaire

François Fillon se réjouit sur RTL de sa remontée spectaculaire dans les sondages pour la course à la primaire de la droite et du centre. Mais l’ancien Premier ministre y voit tout sauf une surprise et il s’efforce de garder la tête froide.

Les lièvres Juppé et Sarkozy face à la tortue Fillon ? À mesure qu’approche le premier tour de la primaire de la droite et du centre, qui aura lieu ce dimanche, l’écart se resserre entre Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et François Fillon. La faute à François Fillon notamment, qui effectue une remontée spectaculaire dans les intentions de vote, jusqu’à être donné vainqueur de la primaire par un sondage OpinionWay pour Atlantico paru hier 15 novembre.

Les sondages à 8 jours sont plus fiables

Évidemment François Fillon ne boude pas son plaisir, lui qui se verrait bien coiffer au poteau ses deux adversaires. Mais pour l’ancien Premier ministre, ce retournement de tendance est tout sauf une surprise : "Je vous dis depuis des mois et des mois que ces sondages n’ont pas beaucoup de sens", a-t-il lancé ce 16 novembre au micro de RTL, rappelant que les intentions de vote ne commenceraient à se dégager qu’avec le début de la campagne, début septembre. "Les sondages sont plus justes à huit jours de la primaire qu’à six mois", a-t-il insisté dans un sourire.

Retour en arrière et extrême prudence

Le Sarthois explique sa bonne forme actuelle par les positions de ses deux principaux adversaires : "Les français voient bien qu’ils ont le choix entre un candidat, Nicolas Sarkozy, qui leur propose un retour en arrière et qui a déjà été président de la République, j’ai toujours pensé qu’il était très difficile dans notre pays, quelles que soient les qualités des personnes, de redevenir président de la République après avoir été battu. Et on a de l’autre côté un candidat qui a choisi une extrême prudence, qui a un programme qui globalement va dans le bon sens mais qui ne va pas suffisamment loin pour redresser les choses." 

Signe qui ne trompe pas quant à la confiance de François Fillon dans son destin présidentiel, il a réservé deux salles pour la campagne du second tour de la primaire. « Il faut être prêt pour toutes les options », a-t-il résumé.

François Fillon pas surpris par le sondage qui le donne vainqueur de la primaire
François Fillon est ravi du sondage qui le donne vainqueur de la primaire de la droite et du centre / ©RTL
Ajouter un commentaire